camernews-njalla

Tournoi de football jeune de Limbe: Njalla Quan et les brasseries, vainqueurs

La compétition s’est achevée samedi par les finales des minimes et cadets.

Les finales de la 10 ème édition du tournoi de Limbe se sont disputées samedi dans la cité balnéaire. Le complexe sportif de la Cameroon development corporation (Cdc), à Middle farm, a accueilli les finales minimes et cadets. Toutes se sont dénouées à l’épreuve des tirs aux buts. Alliance de Bertoua s’est imposée chez les minimes devant Cpfoot de Douala: 4-2 (1-1 dans le temps réglementaire). Chez les cadets, l’Ecole de football des Brasseries du Cameroun(Efbc) a été plus forte que l’Académie Guipré Viviane, battue 4-2 (0-0 après le temps réglementaire). La veille, 20 décembre 2013, ce sont les benjamins qui avaient clôturé leur tournoi. L’Efbc est tombée devant la Njalla Quan sport academy (1-1 dans le temps normal et 3-4 après la séance des tirs aux buts).

En plaçant deux de ses sélections en finale, l’Ecole de foot des Brasseries est le centre de formation qui a réussi la meilleure performance. Ce qui a le don de rendre heureux son manager général, Jean Flaubert Nono. «Les enfants ont réussi à gagner ce tournoi à l’épreuve des tirs aux buts. Ils le méritaient amplement parce qu’ils ont fait un très beau tournoi. Ils ont fait preuve de beaucoup de talent, ont marqué des buts, n’en ont pas encaissé un seul, ont produit du beau jeu. Je suis très content pour eux».

Cpfoot et Les Brasseries du Cameroun ont arraché à Njalla Quan sport academy de Limbe, les trophées qu’il a gagné l’an passé. La révélation de l’édition 2013 aura été l’Académie Guipré Viviane. Cette formation créée par des réfugiés ivoiriens, a atteint la finale de la catégorie «cadets» alors qu’elle participait au tournoi de Limbe pour la première fois. A l’heure du bilan, le préfet du Fako, le département hôte, déborde de gratitude à l’endroit des organisateurs du tournoi. «Je voudrais très sincèrement remercier tous les organisateurs de cette édition pour cette initiative qui participe de la promotion du sport dans notre pays », déclare Zang Ill. Mais cette expression de satisfaction n’effacera pas les fausses notes constatées.

L’absence des directeurs techniques nationaux et des officiels de la Fédération camerounaise de football a été constatée. L’organisation n’aura pas été exempte de reproches. Des clubs ont éprouvé des difficultés pour se faire transporter pendant la compétition. Le pro¬moteur, Maurice Timegni, promet le meilleur pour l’an prochain. Surtout que son tournoi sera soutenu par la Communauté urbaine de la localité. Vivement Limbe 2013.

camernews-njalla

camernews-njalla