camernews

Tombi à Roko Sidiki matérialise son programme des stades modernes

Tombi à Roko Sidiki matérialise son programme des stades modernes

Le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot),Tombi à Roko Sidiki a paraphé une convention de partenariat le 23 novembre 2015 à Yaoundé avec 7 mairies, pour la construction de stades à gazon synthétique. C’était sous le présidium de Bidoung Mkpatt, ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep).

Comme annoncé dans son programme de campagne qui l’a porté à la tête de l’instance faitière du football local le 29 septembre dernier, Tombi à Roko Sidiki traduit en actes son ambition de doter le Cameroun d’infrastructures modernes en football. C’est ainsi qu’une convention de partenariat consacrant la construction d’aires de jeu en gazon synthétique, a été signée ce jour. Sont concernées, les mairies de Bafang et Bagangté dans la région de l’Ouest ; Bafia et Ngoumou dans le Centre ; Bamenda (Nord-Ouest) ; Ngaoundéré (Adamaoua), et Sangmélima (Sud).

Le contrat, précise Tombi à Roko Sidiki, a une validité de 50 ans. Après quoi, les aires de jeu construites, reviendront aux municipalités. Selon les termes du contrat, apprend-on, les recettes seront équitablement partagées entre la Fecafoot et les mairies. Et pour ce qui est des charges, la Fédération s’engage à construire les stades et à remettre des tracteurs aux mairies. Quant á elles, elles s´engagent mettre à la disposition du projet, des espaces fonciers, de même qu’elles ont la charge de l’entretien des tribunes et des vestiaires.

Comptant parmi les mairies élues par la convention, Mme Ketcha Courtès, maire de Bagangté et présidente du conseil d’administration de la Panthère de la ville éponyme, exprime sa satisfaction: « Ce que vient de faire le président de la Fecafoot pour notre commune, est une chose salutaire. La Panthère est une équipe de 1ère division de notre championnat. Le stade dans lequel elle a toujours joué, n’était pas digne d’une équipe ayant plusieurs fois été demi-finaliste en coupes d’Afrique des clubs ». Et de poursuivre : «  Avec cette action d’éclat de la Fecafoot, mes joueurs seront habitués à une aire de jeu répondant aux standards internationaux. Nous félicitons le président de la Fecafoot, et lui disons de poursuivre son œuvre de bâtisseur de notre football.»

Le maître des cérémonies, le Minsep, a affirmé que l’initiative de la Fecafoot fera que « les matchs de championnats professionnels ne se jouent plus dans la poussière », avant de saluer cet acte qui, à l’en croire, s’inscrit dans la logique de l’organisation des compétitions de football que doit abriter le Cameroun en 2016 et 2019. Pour le reste, Tombi à Roko qui déclare que les travaux de ces aires de jeu en gazon synthétique débutent en janvier 2016, a ajouté que ces derniers, devraient être terminés six mois plus tard.

« Ceci n’est que la première phase de signature de convention de partenariat pour la construction de stades à gazon synthétique avec les mairies. Une seconde phase est à venir », dixit Tombi à Roko qui précise qu’un appel d’offres sera lancé, et que M. Sabatier, expert de la Fifa en gazon synthétique, avait déjà inspecté les différents sites concernés par l’érection des stades en question. Seulement, l’ancien patron de l’administration de la Fecafoot, s’est refusé à avancer la valeur en francs Cfa de la convention que d’aucuns estiment à des milliards.

 

camernews

camernews