camernews-blanc-interpelle-a-yaounde

Terrorisme: Panique à Yaoundé autour de l’interpellation d’un homme de race blanche

Terrorisme: Panique à Yaoundé autour de l’interpellation d’un homme de race blanche

L’homme arrêté par les éléments de la police vendredi 24 juillet dernier devant la mosquée de Tsinga à Yaoundé a été libéré après audition

Vendredi dernier, la nouvelle de l’interpellation d’un homme de race blanche a courue dans toute la capitale politique du Cameroun. La nouvelle propagée da bouche à oreille rapportait que le « blanc » n’était autre qu’un terroriste qui s’apprêtait à se faire exploser dans la la grande mosquée de Tsinga, quartier musulman de Yaoundé.

A en croire le journal Mutations dans son édition de ce lundi 27 juillet 2015, il n’en était rien. L’homme arrêté n’avait pas d’explosifs. «Il a juste été interpellé et arrêté parce que son comportement était suspect», a déclaré une source au journal. Une source policière a confié à Mutations que «l’information selon laquelle le «Blanc» avait des explosifs est erronée, elle a dû être publiée par certains fidèles qui se trouvaient dans la mosquée. Mais nous ne sommes sûrs de rien».

L’interpellation – Yaounde, 24 Juillet 2015
Photo: (c) Thierry Ngogang


Une autre source toujours au sein de la police a confié au journal que ce sont les va-et-vient de l’homme dans la mosquée, dans la cour, ainsi que les nuées de fumée qu’il rejetait de sa bouche après avoir tiré une bonne bouffée de cigarette qui ont conforté l’idée des umra sur le fait que l’homme de race blanche pouvait être un kamikaze. Les populations qui sont désormais sur le qui vive ont rapidement alerté la police. Le suspect a été conduit au commissariat du premier arrondissement, avant d’être relaxé.

Selon une source jointe par Cameroun-Info.Net, l’homme blanc n’était autre qu’un journaliste occidental. Il a été repéré par les populations de ce quartier à très forte obédience musulmane, pendant qu’il prenait des photos pour faire un documentaire lié à la guerre que mène le pays contre Boko Haram.

 

camernews-blanc-interpelle-a-yaounde

camernews-blanc-interpelle-a-yaounde