camernews-drapeau-boko-haram

Terrorisme: Le drapeau de Boko Haram flotte sur la ville camerounaise de Kerawa prise par les terroristes. L’armée camerounaise prépare la riposte.

Terrorisme: Le drapeau de Boko Haram flotte sur la ville camerounaise de Kerawa prise par les terroristes. L’armée camerounaise prépare la riposte.

Sur le territoire camerounais, les membres présumés de Boko Haram sont revenus à la guerre conventionnelle après avoir multiplié des actes terroristes à travers de jeunes kamikazes.

En difficulté il y quelques mois, les hommes sans foi ni loi semblent avoir repris du poil de la bête. Depuis près de deux semaines, ils assaillent, tuent et enlèvent les populations de l’Extrême-nord, région du Cameroun frontalière au Nigeria, pays d’origine des insurgés.

Le mardi 13 octobre 2015, les membres présumés de Boko Haram attaquent la localité de Labado ; le lendemain mercredi 14 octobre, ils ont débarqué dans la ville de Kerawa faisant deux victimes ; le jeudi 15 octobre, les assaillants débarquent dans le village Gouzoudou et tue au moins trois personnes ;  le samedi 17 octobre, Djinebo Robert, un capitaine de l’armée camerounaise trouve la mort dans un affrontement avec les ennemis de la République ;  le mardi 20 octobre, deux terroristes sont tués parmi ceux qui ont attaqué une patrouille du Bataillon d’Intervention Rapide de l’armée camerounaise ; le mercredi 21 octobre, le Cameroun est de nouveau attaqué et sept militaires sont grièvement blessés dans la localité de Achigachia ; dans la nuit de ce même mercredi, au moins quinzaine civils sont assassinés au terme d’une incursion des membres présumés de Boko Haram dans le village de Doulo, situé à environ cinq kilomètres de Mora, le chef lieu du département de Mayo Sava où est basée la Force multinationale de lutte contre Boko Haram ; hier, jeudi 22 octobre, sept camerounais sont tués à la suite d’une nouvelle offensive du groupe terroriste islamiste Boko Haram. Et depuis ce vendredi 23 octobre 2015, notre confrère Guibai Gatama nous apprends que Kerawa, une localité de l’arrondissement de Kolofata, a été prise par les combattant de Boko Haram qui y ont implanté leur drapeau. «D’importants renforts de l’armée camerounaise convergent vers Kerawa, encouragés par les populations» précise notre célèbre confrère.

C’est dire que la guerre qui oppose le Cameroun à Boko Haram depuis deux ans, est loin d’être terminée, même avec le soutien des soldats américains dans le domaine des renseignements.

camernews-drapeau-boko-haram

camernews-drapeau-boko-haram