camernews-young-sport-academy

Tenue en échec par New Stars de Douala (2-2), Yong Sport Academy s’en prend à l’arbitre du match

Tenue en échec par New Stars de Douala (2-2), Yong Sport Academy s’en prend à l’arbitre du match

Les académiciens de la capitale régionale du Nord-Ouest accusent Abdouraman Rabiou d’avoir rallongé la durée de la rencontre.

En déplacement au Stade de la Réunification de Douala pour d’affronter New Stars,  Yong Sport Academy (YOSA) de Bamenda a raté une belle occasion de se relancer dans la course au titre de champion. Alors qu’ils menaient au score par deux buts à 0 avant la première mi-temps, les joueurs du club du Nord-Ouest se sont vu rejoindre par leurs adversaires en toute fin de partie. Une égalisation sur un superbe coup franc de Carlin Manga Mbah qui a suscité la colère des joueurs et encadreurs de cette formation qui estiment que la partie était terminée avant l’intervention de ce coup de pied arrêté.

«New Stars n’a pas besoin d’un quelconque coup de pouce, ça joue assez bien au ballon. Nous sommes venus produire du jeu. On aimerait davantage que les autres acteurs du jeu, c’est-à-dire les hommes qui nous dirigent, qu’ils acceptent de faire de  temps en temps ce qui est normal. On n’a pas besoin de ça. Nous ne demandons rien de plus,  nous ne voulons pas qu’il en soit ainsi tous les jours», a râlé le coach Emmanuel Ndoumbe Bosse, interrogé à la fin de la rencontre.

Ce dernier était d’autant plus remonté que son équipe avait connu presque le même sort dans la capitale économique lors de la 25e journée face à l’Union Sportive de Douala. Vers la fin du match, Yong Sport s’était vu refuser l’ouverture du score à cause d’une position de hors-jeu peu évidente avant d’encaisser un but assassin des Nassara à la toute dernière seconde du match. «Nous avons toujours ce genre de coup à Douala», conclut Junior Awono, le capitaine des verts et jaunes du Nord-Ouest.

Places africaines

Les poulains d’Emmanuel Ndoumbe  dominaient pourtant la rencontre, pratiquement d’un bout à l’autre. Ils trouvaient l’ouverture du score dès la 26e minute suite à un penalty transformé par leur capitaine, Junior Awono. Cette balle de coup de pied de réparation était consécutive à un tacle irrégulier de Kofana sur le remuant Daouda Alim dans la surface de réparation. Incapable de réagir, New Stars continuait de subir les assauts sulfureux de l’attaque de Yong Sport Academy qui doublait la mise seulement trois minutes après le premier but. Une œuvre de Ntombe Ngombe qui concluait une belle phase offensive de l’équipe de Bamenda (29e). Mais avant d’aller à la pause, New Stars réussissait à réduire le score par l’entremise de Ngombe Mbengue qui profitait d’un contre favorable pour inscrire son quatrième but lors des trois derniers matches de championnat (45+2).

La deuxième mi-temps était davantage intense.  New Stars avait retrouvé un peu plus de fraicheur, même si c’est toujours les joueurs de YOSA qui dictaient la cadence. Personne ne prévoyait cependant l’égalisation survenue à la toute dernière minute du match. Un but inscrit par Manga Mbah sur un superbe coup franc, consécutif à une faute de main à l’entrée de la surface de réparation.

En conservant l’avantage au score, Yong Sport (49 points) allait continuer de mettre la pression sur Coton Sport de Garoua, deuxième au classement (53 points), tenu en échec à domicile par l’Union sportive de Douala (0-0). «Mais nous allons nous battre pour être africains à la fin du championnat. C’est cela notre objectif» a confié Junior Awono. En battant Botafogo par 3 buts à 1, UMS de Loum (60 points) a pris une sérieuse option pour le titre, à quatre journées de la fin du championnat.

camernews-young-sport-academy

camernews-young-sport-academy