Système de collecte et de diffusion des prix des denrées alimentaires via le mobile

Le gouvernement camerounais, à travers le ministère de l’Agriculture et celui en charge de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales, vient de lancer, avec le concours de l’Institut national de la statistique (INS), un projet qui aboutira d’ici octobre 2015, à la mise en place d’un système électronique permettant de collecter et de diffuser les prix des denrées alimentaires via les smartphones.

Le projet financé par la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, apprend-on, rendre dans le cadre d’une initiative visant à mettre à niveau les compétences des pays africains dans l’utilisation de la téléphonie mobile pour la collecte des données statistiques.

Au Cameroun, le projet ambitionne de limiter l’instabilité des prix dans les marchés du pays, en donnant en temps réel aux ménagères eu autres producteurs des informations leur permettant de prendre les meilleures décisions d’achat ou de vente.

Ce type de système d’information existe déjà dans les filières cacao et café au Cameroun, et permet aux acteurs de recevoir, chaque jour, via des Sms envoyés sur leurs téléphones portables, les prix FOB et CAF de ces produits. Selon l’interprofession cacao-café, le Système d’information ces filières (SIF) a, depuis quelques années, renforcé le pouvoir de négociation des producteurs devant les acheteurs, induisant ainsi une rémunération plus intéressante de la force de travail.