camernews-stanley-enow

Stanley Enow : on n’est jamais prophète chez soi

Stanley Enow : on n’est jamais prophète chez soi

Voilà déjà plus de deux jours que le King du  rap made in Camer a  remporté l’une des  distinctions
les  plus  prestigieuses  pour  un  artiste  de  son  calibre :  Best  New  Act  Awards  de  MTV  Base  et  rien
ne  semble  se  passer  au  Cameroun.  Même  les  médias  qui  sont  supposés  encenser  la  culture
camerounaise  semblent  muets.  Que  se  passe-t-il ?  Est-ce  l’accueil  que  nous  devons  réserver  aux
enfants qui portent le drapeau camerounais haut dans les  firmaments ? Même pas des journalistes
à  l’aéroport  pour  souligner  l’exploit  qu’il  vient  de  réaliser.  Tout  ce  passe  dans  un  anonymat  total
comme si l’enfant terrible du Mboa n’avait rien  fait. Quelle est cette patrie qui ne sait pas célébrer
ses  enfants.  La  musique  camerounaise  qui,  après  plus  deux  décennies  de  léthargie,  d’inertie,  se
réveille de la plus belle manière, et les médias camerounais passent leur temps à nous polluer avec
les musiques venues d’ailleurs. C’est vraiment du Camerounais 100 %. Lorsqu’il s’agit d’aller accueillir
des artistes de 3e zone à l’aéroport, nous assistons à une vague déferlante de journalistes, caméras,
journalistes,  venus  arracher  une  interview  et  quelques  photos.  Si  nous  ne  valorisons  pas  notre
culture  nous-mêmes,  qui  le  fera ?  Dire  qu’ailleurs  les  gens  sont  jaloux  et  frustrés  d’avoir  vu  cette
distinction leur échapper, le Cameroun c’est vraiment le Cameroun, triste réalité.
camernews-stanley-enow

camernews-stanley-enow