Video source missing

Spectacle: Coco Argentée n´a pas « fait un peu » à Liège

Spectacle: Coco Argentée n´a pas « fait un peu » à Liège

Arrivée tout droit de Malabo en Guinée équatoriale avec la « compagnie Coco », la triple championne des artistes camerounais a éclaboussé la ville de Liège de tout son talent au point que l´on a envie de lui demander s´ »il ne fallait pas faire un peu ».

Depuis la sortie sur le marché discographique de son second album le 19 avril 2014, la « Go des Ways  »  est au hit-parade de la musique africaine et voltige de spectacles en spectacles.

Sollicitée en Guinée Equatoriale depuis 2012, elle a fini par étancher leur soif en allant prester à Malabo au début de ce mois de septembre 2014. Très vite, l´osmose entre la « Go » made in Cameroun et le public n´a pas tardé á se faire. Elle en repartira avec dans ses bagages, le trophée de meilleure artiste camerounaise.

C´est sous ces entrefaites que la triple championne 2012, 2013 et 2014,  fait une entrée magistrale le weekend suivant dans la salle turquoise à Liège, soutenue par un public qui n´attendait que ce moment-là. Et très vite, s´opère un chimiotactisme positif entre les deux parties que seules les premières lueurs du jour viendront annoncer que les bonnes choses avaient aussi une fin.

En majorité féminin, le public reprendra en cœur toutes les chansons que l´artiste va lui offrir.

« La femme, c´est comme un bébé á qui on apprend à marcher et qui s´attache á son homme quand elle aime » dit-elle. Sauf que, les hommes n´aiment pas les femmes qui collent ». Alors, dans ce cas, la « Go qui a cogné dans la tanière » conseille aux hommes de « faire un peu, de ne pas allumer la femme s´ils ne peuvent pas assurer ». Délire dans la salle. Jubilations á tout rompre.

Un spectacle Coco Argentée, Mani Bella et Lady Ponce est-il envisageable un jour?  « Pourquoi pas, puisque nous sommes trois copines. C´est seulement nos calendriers qui ne concordent pas », dira-t-elle quelque peu dépitée.

Et éternellement, les hommes sont au banc des accusés. Mais que serait la femme sans l´homme ?

camernews-Coco-Argentee

camernews-Coco-Argentee