Soutien aux enfants handicapés

Leitmotiv de la fondation Kotto Bass, tout juste sortie de ses fonts baptismaux.

Vendredi 20 novembre 2015, on va célébrer le 19eanniversaire de la mort du bassiste Kotto Bass. Une messe d’action de grâce et une procession religieuse pour la bénédiction de la tombe sont prévues à Bonabéri. Et ce ne sera que le début d’un grand projet lancé par la fondation Kotto Bass, aussi appelée « La Case 2 Tonton Vieux ». Fondation inaugurée la semaine dernière à Douala. Ainsi, la présidente Danielle Eyango, nièce de Kotto Bass, continue sur sa mission de faire vivre et rayonner la mémoire de son défunt oncle. Après le livre « Kotto Bass, comme un oiseau en plein vol », sorti en 2012.

Au-delà de l’aspect culturel, « La Case 2 Tonton Vieux » a surtout une vocation sociale. Sa cible principale : les enfants handicapés défavorisés. Avec trois des quatre grands axes de la fondation qui sont la scolarisation, la santé et l’inclusion sociale. Il s’agira donc d’assistance médicale par des dons de médicaments, des chaises roulantes, des soins sanitaires, etc. la facilitation de la réinsertion sociale des enfants et personnes handicapés sur toute l’étendue du territoire camerounais, l’aide à la scolarisation des enfants handicapés défavorisés.

A ces piliers, on ajoute le quatrième, une maison de culture à deux volets : une école de musique où les enfants handicapés et défavorisés recevront des cours donnés bénévolement par des artistes, ainsi qu’un musée qui exposera les objets personnels de Kotto Bass. Et à partir de 2016, pour son 20e anniversaire, la fondation compte voir les choses en grand avec une semaine culturelle, la semaine Kotto Bass. Parmi les activités, il y en a une qui va devenir pérenne : une soirée de gala pour la levée des fonds destinés à la prise en charge des enfants handicapés.