camernews-Paul-Biya-Voyage

SÉRAIL: PAUL BIYA EN CONGÉ À GENÈVE

SÉRAIL: PAUL BIYA EN CONGÉ À GENÈVE

Le Chef de l’Etat camerounais Paul Biya a quitté Yaoundé ce dimanche en fin de matinée, en compagnie de son épouse pour une visite privée en Europe, annonce dans un communiqué le ministre directeur du cabinet civil du Président de la République Martin Belinga Eboutou.

Le communiqué qui ne donne pas plus de précisions sur la destination finale du Chef de l’Etat ainsi que sur sa durée, renseigne que  le Chef de l’Etat est accompagné dans ce voyage d’une Suite Officielle composée de Martin BELINGA EBOUTOU, Directeur du Cabinet Civil de la Présidence de la République du Contre-Amiral Joseph FOUDA, Conseiller Spécial à la Présidence de la République de Simon Pierre BIKELE, Chef du Protocole d’Etat.

Des informations proches de la présidence indiquent que c’est  à Genève, en Suisse que Paul Biya devrait séjourner dès cette nuit.

A Genève, c’est dans une luxueuse suite du 6ème étage, que « l’homme lion » du Cameroun a ses habitudes. Une suite, qui, selon nos informations disponible d’ailleurs sur le site Internet de l’hôtel Intercontinental coûte la somme décomptée de 152.500 € par mois, et ce même si le président camerounais ne met pas les pieds à l’hôtel ! Un chiffre difficilement acceptable et au-delà du scandaleux quand on le compare au salaire moyen camerounais qui s’élève à 80 euros par mois.

Il faudrait donc la bagatelle de 158 années de travail au camerounais moyen pour pouvoir se payer le privilège de passer un mois dans la peau de Paul Biya lors de ses escapades genevoises ! Dans cet hôtel, la nuitée la plus abordable coûte environ 915€ (11 mois de salaire moyen au Cameroun). Et ils y sont restés depuis le 26 mai dernier jusqu’à ce jour. Le tout bien évidemment au frais du contribuable camerounais. En y ajoutant les frais de transport et de nutrition, le quotidien camerounais estime à près de 1 525 000 € de dépenses effectués par Paul Biya et sa suite en un mois par exemple de séjour passé en Suisse, soit l’équivalent de 19 062 fois le salaire mensuel moyen camerounais ou de 1588 années de travail au salaire moyen !

Lors de son discours d’investiture prononcé le 3 novembre 2011 à l’Assemblée nationale de son pays, Paul Biya avait placé son nouveau septennat sur le signe des « grandes réalisations ». En dilapidant autant d’argent pour des escapades en Suisse et ailleurs, il aura certainement du mal à parvenir à mettre en route ces grandes réalisations dont le peuple camerounais entend à longueur de journée dans les médias à capitaux publics du pays.

Là où le bât blesse, c’est que ces centaines de millions de FCfa sont gaspillés au moment où des Camerounais vivent avec moins de 500 FCfa par jour, au moment où ils éprouvent d’énormes difficultés pour envoyer leurs enfants à l’école, au moment où des milliers de Camerounais meurent quotidiennement de paludisme faute de médicament. Les griots de Monsieur Paul Biya entonnent leur refrain favori pour excuser la folie des grandeurs d’un homme qui, en 31 ans de règne a fait du Cameroun l’un des pays les plus pauvres de la planète. Paul Biya est devenu une véritable bombe à retardement pour son propre pays.

 

camernews-Paul-Biya-Voyage

camernews-Paul-Biya-Voyage