camernews-essimi-menye

Sérail: Essimi Menye doit être évacué selon le Ministre de la Santé André Mama Fouda

Sérail: Essimi Menye doit être évacué selon le Ministre de la Santé André Mama Fouda

Le Ministre de la Santé publique propose au président Paul Biya d’évacuer l’ex ministre de l’Agriculture et du développement rural aux Etats-Unis.

L’état de santé de Lazare Essimi Menye est visiblement délicat. C’est du moins ce que révèlent les dernières informations au sujet de l’ex ministre de l’Agriculture et du développement rural, interné à l’hôpital de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) depuis le 18 octobre 2015.

Selon le quotidien Mutations n°4009 en kiosque lundi 26 octobre 2015, vendredi dernier, le ministre de la Santé publique a adressé une correspondance au président de la République via le secrétaire général de la présidence de la République pour lui faire part des souhaits d’Essimi Menye d’être évacué vers les Etats-Unis, pour bénéficier des soins plus appropriés pour le mal dont il souffre, et être suivi par sa famille.

Pour André Mama Fouda, qui répondait certainement à une instruction de la très haute hiérarchie, le diagnostic des médecins est sans ambigüités : l’état de santé de l’ancien ministre des Finances nécessite une évacuation sanitaire. Mais, poursuit le ministre de la Santé publique (MINSANTE), au cas où la très haute hiérarchie refuse d’autoriser cette évacuation (l’ex-Minader étant sous enquête judiciaire), l’ancien argentier national pourrait être transféré soit à l’hôpital de référence de Sangmélima, soit à l’hôpital général de Douala. Le MINSANTE explique ces options par le fait que ces formations hospitalières disposent de meilleurs plateaux techniques qui permettraient une meilleure prise en charge du patient Essimi Menye, indique Mutations.

En attendant la suite que donnera le président de la République à cette correspondance de Mama Fouda,Essimi Menye est toujours suivi à l’hôpital de la CNPS, sous la surveillance d’une escouade de gendarmes armés. Une présence qui laisse logiquement croire que les jours de liberté de l’ancien membre du gouvernement sont comptés.

Mutations rappelle que L’ancien fonctionnaire du Fonds monétaire international (FMI) est poursuivi par le Tribunal criminel spécial (TCS) pour deux affaires. L’affaire Amity Bank pour laquelle l’ancien Minfi est accusé d’avoir fait perdre 9 025 000 000 Fcfa (neuf milliards vingt-cinq millions de francs Cfa) à l’Etat du Cameroun et l’affaire SCT (Société camerounaise de tabacs). Pour ce dernier dossier, Esimi Menye est accusé d’avoir instruit le liquidateur de la SCT, courant 2009, de vendre ladite société à son frère (aujourd’hui décédé) à la somme jugée modique de 50 000 000 Fcfa Le gouvernement avait pourtant consenti d’importants investissements pour l’implantation et le fonctionnement de la SCT.

 

camernews-essimi-menye

camernews-essimi-menye