camernews-prevention-routiere

Septentrion – Prévention Routière: La surveillance renforcée par des radars

Septentrion – Prévention Routière: La surveillance renforcée par des radars

La gendarmerie nationale a réussi son pari de «zéro accident» sur la nationale numéro un durant les fêtes de fin d’année.

La surveillance routière sur les principaux axes des villes du septentrion a été renforcée pendant ces fêtes de fin d’année et à la rentrée du deuxième trimestre, par des radars de la gendarmerie nationale qui ont flashé plusieurs délinquants de la route.
Les conducteurs indélicats de Garoua et Ngaoundéré ont été soumis au paiement de plusieurs amendes relatives aux infractions constatées par les éléments de la gendarmerie. 25 000 Fcfa d’amende pour une infraction liée à un défaut de plaque d’immatriculation. Le conducteur du véhicule défectueux n’en croit pas ses yeux. C’est avec la mine défaite qu’il s’acquitte de cette somme et promet d’être en règle le plus rapidement possible.
Les éléments de la Gendarmerie nationale qui continuent cette campagne jusqu’à la rentrée du deuxième trimestre sont, en effet, décidés à mettre de l’ordre sur les axes routiers et à réduire considérablement le nombre de morts et d’accidents de la circulation.
Le weekend dernier, à l’occasion de la descente effectuée par la Gendarmerie nationale dans le cadre de la prévention routière sur l’axe Ngaoundéré–Garoua, le colonel Nyong David Fry, chef de détachement du contrôle routier de cet axe a surpris plus d’un véhicule en excès de vitesse.
«C’est une bonne campagne. C’est la première fois que je vois le radar dans le nord. Je roulais à 100 km/heure alors que je devrais être à 50km/heure. J’ai été soumis à payer une amende. Je ne le regrette pas car nous avons constaté qu’il n y a pas eu d’accident sur cette route surtout que les chauffeurs ont été contraints de voyager au lendemain des fêtes à cause de la rentrée scolaire», indique l’une des victimes, Daouda Bouba.
Des cars de transport en passant par les véhicules personnels jusqu’aux gros porteurs, toutes les automobiles ont été passées au peigne fin. Ceci grâce à des miroirs de contrôle, sans oublier des cartes d’identité. Des bagages ont été sondés à l’aide des détecteurs de métaux. Cependant dans les infractions répertoriées les plus récurrentes demeurent l’excès de vitesse. Au cours de ce contrôle, près de 2000 cas ont été flashés par le radar, plusieurs véhicules aux roues usées immobilisés, des conducteurs sanctionnés pour défaut de port des ceintures de sécurité et de chargement débordant et quelques cas de refus d’obtempérer. «Notre rôle n’est pas seulement de réprimer lorsqu’il s’agit de prévention. Nous donnons des conseils et formons même des usagers sur l’attitude à adopter au volant de leurs véhicules et beaucoup apprécient cela», confie le chef de détachement du contrôle, le Colonel Nyong David.
camernews-prevention-routiere

camernews-prevention-routiere