Sénégal :Microsoft et l’association des maires du Sénégal signent un Accord de coopération

Dakar, le 3 novembre 2015 —L’Association des maires du Sénégal (AMS) et Microsoft Corporation, l’entreprise d’informatique et de micro-informatique multinationale américaine,ont procédé aujourd’hui à la signature d’un accord de coopération qui fera qui fera des communes du Sénégal des centres d’excellence dans les domaines d’application du programme Microsoft CityNext.

Signé en présence de Mahammed Dionne, Premier ministre du Sénégal, et Simon Ouattara, Directeur général pour l’Afrique de l’ouest et du centre de Microsoftl’accord de coopération vise à accélérer l’innovation pour permettre aux villes d’opérer plus efficacement et de servir l’ensemble des citoyens en combinant les dernières avancées en matière de logiciels, d’appareils et de services intégrés. Des membres du gouvernement sénégalais, responsables d’organisations de la société civile, représentants du système des nations Unies et du secteur privé, des universitaires, des experts et des maires ont participé à la cérémonie de signature.

Cet évènement historique, qui a eu lieu au Radisson BluHotel, a été organisé en coopération avec le Conseil national de lutte contre le sida (CNLS), le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) avec le soutien de l’Alliance mondiale des maires et Leaders d’Afrique et d’ascendance africaine et le Réseau de la renaissance africaine et la Diaspora, une organisation non-gouvernementale qui s’attèle à renforcer les liens de coopération socio-économique entre l’Afrique et la Diaspora.

“Nous accueillons avec beaucoup de satisfaction le partenariat avec Microsoft qui illustre à bien des égards comment les municipalités peuvent travailler avec le secteur privé pour offrir de nouvelles opportunités à la fois économiques et sociales aux citoyens,” a déclaréAliou Sall, Président de l’AMS et Maire de Dakar-Guédiawaye. Le maire Sall, qui est par ailleurs Secrétaire général de la région Afrique de l’Ouest de l’Alliance mondiale des maires et Leaders d’Afrique et d’ascendance africaine a remarqué que “le vif intérêt des maires sénégalais s’articule autour d’une interconnexion fiable et stable des communes.”

L’AMS a énuméré des applications d’intérêt dans des projets en matière de santé qui pourraient être mis en œuvre en utilisant les TIC en particulier dans la lutte contre les épidémies comme le paludisme et le VIH/sida, l’éducation pour l’enseignement à distance, et l’échange d’outils pédagogiques. Les autres domaines d’intervention sont relatifs à la gestion urbaine et des territoires municipaux, systèmes d’information géographique et d’administration des terres ainsi que le recensement des contribuables, la collecte des recettes, et la gestion de l’état civil.

Grâce à son réseau international et local de partenaires, Microsoft à travers ce programme propose une approche axée sur les usages et conçue pour aider les municipalités à mettre en œuvre des solutions technologiques dans huit secteurs essentiels à savoir eau et énergie, bâtiments, infrastructures et planification, transports, sécurité publique et justice, tourisme, loisirs et culture, éducation,santé et services sociaux, et administration publique.

CityNext, ou quand la technologie fait face aux challenges de l’urbanisation, est une solution proposée par Microsoft pour répondre efficacement à la gestion saine et sécurisée des villes.

Selon Simon Ouattara, Directeur Général de Microsoft Afrique de l’Ouest et du Centre « Les applications CityNext de Microsoft utilisent le pouvoir du « Cloud », du « Big Data », et des technologies mobiles et sociales de Microsoft pour donner la priorité aux habitants d’une ville en exploitant leurs idées, leur énergie et leur expertise dans le but de créer un endroit plus sain, plus sûr et plus durable où il fait bon vivre. Le « Cloud computing » (informatique en nuage) facilite la collaboration et le partage des ressources entre les services ; son extensibilité et sa rentabilité permettent aux villes de réduire les coûts sans supprimer les services essentiels. Avec le « Big Data » et l’analyse, les responsables municipaux peuvent obtenir des informations en temps réel à partir de sources multiples —telles que les caméras de surveillance de la circulation, les médias sociaux et d’autres ressources publiques, qui leur permettent de prendre des décisions plus adaptées. Les applications CityNext de Microsoft simplifient les processus judiciaires et municipaux, tout en permettant aux responsables municipaux de fournir des services axés sur les citoyens et qui permettent à ces derniers de coopérer et d’interagir directement avec les élus municipaux.»

Dans le cadre de ce partenariat, Microsoft mettra effectivement à disposition une plateforme cloud computing ainsi qu’un certain nombre d’applications de pointe pour les villes du Sénégal. Celles-ci incluent une évaluation complète de Télésanté afin de déterminer le rôle que peut jouer la technologie dans la prestation de services médicaux à distance. Par ailleurs, un programme exhaustif de compétences électroniques et d’alphabétisation numérique sera mis en œuvre pour faciliter la préparation à l’ère numérique. Des conseils techniques seront prodigués pour aider les villes du Sénégal à accélérer leurs solutions de cloud computing dans le cadre de leur initiative numérisation.

Selon Microsoft, au nombre des avantages de l’initiative CityNext initiative, on peut citer, entre autres, le transfert de savoir-faire, la demande de transport pour les mises à jour en temps réel, les alertes, les formulaires électroniques pour la police, les services d’urgence, les services publics, la télésanté, la fiscalité avec des tableaux de bord pour une vue analytique sur les recettes et la modélisation future, intégration/Agence connexions d’impôt.

“L’accord de coopération entre l’AMS et Microsoft intervient au moment où la communauté internationale vient d’adopter les Objectifs de développement durable et offre une excellente opportunité à l’ONUSIDA d’accélérer les efforts pour mettre fin à l’épidémie de sida d’ici 2030,” a déclaré Dr. Meskerem Grunitzky Bekele, Directeur par intérim de l’équipe d’appui aux régions pour l’Afrique de l’ouest et centrale de l’ONUSIDA/Dakar.

La rencontre de Dakar servira également de plate-forme pour le soutien de l’AMS dans la mise en œuvre de la Déclaration de Paris de l’ONUSIDA “Accélération de la riposte au sida dans les villes: Mettre fin à l’épidémie de sida d’ici 2030” qui fut signée par de nombreux maires le 1er décembre 2014 lors de la commémoration de la journée mondiale de lutte contre le sida.La Déclaration de Paris vise à renforcer la riposte au sida dans les villes et à accélérer les services de prévention, dépistage et traitement du VIH.

Pour faire avancer la riposte au sida dans les villes, l’ONUSIDA a élaboré une approche d’accélération visant à atteindre un ensemble d’objectifs d’ici à 2020.Parmi ces objectifs, 90% des personnes vivant avec le VIH devraient connaitre leur statut VIH, 90% des personnes qui connaissent leur statut VIH devraient avoir accès au traitement, et 90% des personnes qui reçoivent un traitement devraient avoir une charge virale supprimée. Ces objectifs comprennent également la réduction des nouvelles infections à VIH de 75% et la réalisation de zéro discrimination.

Dans ce cadre, 15 maires des villes et communes suivantes du Sénégal devraient signerla Déclaration de Paris: Dakar, Guediawaye, Pikine, Rufisque, Ziguinchor, Saint Louis, Kaolack, Mbour, Tambacounda, Kolda, Sedhiou, Bignoma, Bounkiling, Kaffrine et Fatick.

La signature de l’accord de coopération entre l’AMS et Microsoft fait suite à la conclusion d’un premier protocole d’accord signé le 22 mai 2015 à Accra entre Microsoft et l’Assemblée métropolitaine d’Accra — faisant de la capitale ghanéenne le premier “Centre d’excellence” en Afrique. Cet accord avait été signé dans le cadre du 4eme Sommet mondial des maires qui aeu lieu du 1 au 3 juin 2015 et s’est soldé par l’adoption de la Déclaration et Plan d’Action d’Accra.