camernews-Seins-Nus

SEINS NUS POUR DÉNONCER LES VIOLENCES EN CENTRAFRIQUE

SEINS NUS POUR DÉNONCER LES VIOLENCES EN CENTRAFRIQUE

Des centaines de femmes ont défilé seins nus, samedi 22 novembre, dans les rues de Zemio, au sud-est de la République centrafricaine. Le but de cette manifestation était de dénoncer la reprise de violences entre chrétiens et musulmans dans la région. La semaine dernière, au moins dix personnes ont été blessées dans des affrontements à Zemio, et une grande partie de la population a fui la ville.

Dans un communiqué, Pierrette Rodolphine Dimbetti, représentante de la préfecture du Haut B’Boumou, dont dépend Zemio, a exprimé son soutien aux manifestantes et interpellé les autorités nationales.

« C’est un cri du cœur des femmes de la ville de Zemio … C’est révoltant de voir cette population sans défense, meurtrie. Et surtout personne ne nous donne de signes de réconfort, dans les dures épreuves que nous subissons depuis la présence de la rébellion LRA [l’Armée de résistance du Seigneur, NDLR] chez nous. »

L’Armée de résistance du seigneur est un mouvement rebelle ougandais se présentant comme chrétien, dont le chef est le très recherché Joseph Kony. Elle est implantée au nord-est de la Centrafrique depuis 2008, où elle sème la terreur chez les populations locales. Récemment, elle a bénéficié du soutien de certains éléments de l’ex-Séléka.

 

camernews-Seins-Nus

camernews-Seins-Nus