Scandale de pédophilie à Yaoundé, Dieunedort Kandem s’indigne !

Le silence autour des scandales de pédophilie dans certains collèges catholiques du Cameroun n’est pas vu d’un bon œil par le pasteur de la Cathédrale de la foi Dieunedort Kandem. Dans un post sur les réseaux sociaux, Dieunedort Kandem a, en effet, signifié son indignation face au mutisme dont fait preuve les autorités religieuse et l’opinion publique camerounaise. Sa réaction fait suite aux nombreux scandales d’abus sexuels de certains religieux sur des mineurs au Cameroun évoqués par plusieurs médias nationaux et internationaux.
Il y a quelques mois, une enquête menée par des journalistes de France 2 et du site d’information Mediapart sur les abus sexuelles en milieu religieux révélait des cas de pédophilie commis par des frères enseignants de la communauté Saint-Jean au collège catholique Vogt de Yaoundé sur plusieurs mineurs. L’enquête révélait également une implication de certains hauts dignitaires de l’Eglise Catholique qui cautionneraient ces pratiques en fermant les yeux sur les cas avérés ou en protégeant les prélats incriminés. Le nom de l’archevêque de Bertoua Monseigneur Joseph Atanga, avait même été cité dans cette enquête comme étant celui qui a joué de tout son poids pour que les prêtes mis en cause ne soient pas traduit devant les tribunaux.
Ces révélations auraient pu susciter une réaction des autorités camerounaises selon Dieunedort Kandem qui s’étonne que des faits aussi accablants ne fassent pas objet d’un débat national. Il faut souligner que la pédophilie ou l’homosexualité dans les milieux religieux reste un sujet tabou au Cameroun ainsi que dans plusieurs pays dans le monde. Pour plusieurs analystes, l’influence de l’Eglise Catholique serait la première raison de ce manque de débat autour d’un sujet qui ne cesse d’entacher l’image de l’Eglise catholique.