camernews-samuel

Samuel Eto’o s’est ressourcé au Burkina

Samuel Eto’o s’est ressourcé au Burkina

Dans le cadre du tournoi international de football Copa coca-cola et en prélude à la Coupe du monde de football, l’attaquant camerounais de Chelsea, Samuel Eto’o est à Ouagadougou. Le grand ami, pardon le terrible fils du Mogho Naba, puisque c’est ainsi qu’on l’appelle affectueusement à la cour royale, est venu une fois de plus rendre une visite de courtoisie et d’amitié à son « cher père », Sa Majesté.

C’était le mardi 13 mai 2014. Très fier de retrouver son fils après quelques années, le roi soleil a cédé volontier, le temps d’une matinée, sa couronne et son trône à la mégastar, à qui la Cour et les fanatiques ont tout de suite fait allégeance.

Comme une traînée de poudre, la nouvelle de l’arrivée et la visite du quadruple ballon d’or africain et plus d’une fois champion d’Europe des clubs s’est très vite répandue à travers toute la ville de Ouagadougou. Dès lors, les fans affluaient de tous les coins de la capitale pour voir, comme on dit, en « live » et hors des pelouses leur idole, le roi Samuel. Un parking spontané est très vite érigé pour accueillir les centaines de motos. Ceux qui sont arrivés en retard à l’instar de St Thomas attendent de le toucher pour croire. En attendant la fin de l’entretien entre Sa Majesté et son « fils », les fanatiques refont le film des grandes compétitions internationales que le Lion a marquées de toute sa classe, parlent de ses buts contre le Real de Madrid du temps où il évoluait encore avec le FC Barcelone, et de ses frasques avec la sélection nationale.

Samuel Eto’o, le Lion plein aux as

Et bien sûr on ne manque pas de commenter la célébration de son but en Première league qui a fait le buzz. Last but not least on espère que ce Lion à la crinière dorée et plein aux as, l’un des footballeurs les plus riches de la planète, lâchera les « feuilles ». Ils sont tellement sûrs de la générosité de l’attaquant camerounais à qui il a été réservé un accueil princier que l’on spécule déjà sur le montant. « C’est un milliardaire, même si les coupeurs de route prélèvent leur dîme, Eto’o ne peut pas donner moins de 10 briques », mais que nenni. La star a été escortée depuis son hôtel jusqu’au seuil du palais. L’escouade de CRS qui l’entoure dissuade les fans de le toucher ou de lui serrer la main. L’hystérie est totale dans la foule, qui scande son nom à tue-tête, même quelque peu mécontente de ne pouvoir le toucher ou de faire une photo avec lui. Eto’o par contre affiche un grand sourire, visiblement très content de retrouver, dit-il, son cher papa après son aventure russe et son arrivée sur les bords de la Tamise à Chelsea. « C’est toujours un immense plaisir pour moi de revenir chaque fois dans votre palais… j’ai toujours eu du plaisir à jouer au foot avec vous, et j’ai pu constater que vous étiez un grand goal », a-t-il déclaré avant d’offrir à Sa Majesté son maillot dédicacé de Chelsea. Avant de poursuivre ainsi : « Cher papa, je vous ferais parvenir très prochainement le maillot que je porterais à l’occasion du premier match des Lions indomptables en Coupe du monde contre le Mexique ».

La mégastar est-elle venue se ressourcer ?

En retour, Sa Majesté a exprimé sa fierté et sa joie de voir son fils prodige revenir à la « maison ». Et a souhaité que le Tout-Puissant et les mânes des ancêtres l’accompagnent et guident ses pas. En outre, il a offert le recueil de poèmes et de contes du Mogho au sulfureux attaquant. A quelques semaines du coup d’envoi de la Coupe du monde de football, nul doute que cette œuvre royale, pleine de sagesses et d’enseignements, inspirera le capitaine des Lions afin qu’il puisse hisser l’équipe nationale du Cameroun au-dessus de toute autre considération. Après cette séance d’échange de présents, le père et le fils se sont retirés pour un tête-à-tête long d’une dizaine de minutes dans une des pièces du palais. Ce huis clos n’a pas manqué d’alimenter les supputations chez les badauds qui n’étaient pas dans les « secrets des rois ». Pour ces derniers, l’accessoire suivant le principal, et à l’orée de sa très probable dernière Coupe du monde, Eto’o (32 ans), en vrai Africain, serait venu se ressourcer auprès de Sa Majesté. Et cet aparté devrait en principe rendre le félin plus agile, incisif et décisif lors de Brésil 2014.

Avant de quitter le palais, la star a eu droit a un standing-ovation de la part de toutes les notabilités coutumières présentes aux côtés de Sa Majesté et des fans exceptionnellement mobilisés même si beaucoup n’ont pas apprécié le fait d’avoir été tenus un peu loin de leur idole. D’autres fulminaient tout simplement parce que l’hôte du jour n’est pas entré en action, c’est-à-dire que le richissime footeux qu’il est n’a pas fait pleuvoir les « feuilles » qu’ils attendaient.

Jean Stéphane Ouédraogo

 

camernews-samuel

camernews-samuel