Samuel Eto’o : « Quand je suis arrivé au Real, c’est Clarence Seedorf qui m’a tendu la main »

Dans un entretien à Vox Africa, l’ancien capitaine des lions indomptables du Cameroun, surfe sur sa relation avec Clarence Seedorf.

Samuel Eto’o encore au devant de la scène. Après l’annonce de sa retraite de footballeur, il se confie à Vox Africa. Alors que l’opinion l’accuse d’être à l’origine du recrutement de l’ex-entraineur des lions, il fait une mise au point. «L’Etat du Cameroun, pour la première fois, m’a posé la question sur plusieurs entraîneurs. J’ai apporté humblement mon avis sur chacun d’eux». Précise celui-ci.

«Je ne vais jamais renier mes amis. Quand j’arrive au Real, c’est Clarence Seedorf qui me tend la main.» Poursuit ce dernier. Par ailleurs, il assure n’avoir pas pesé plus sur son processus de nomination. «Je pense que le Cameroun n’a jamais eu besoin de moi pour faire signer des sélectionneurs ».

Démenti

« Mais si mon pays me demande Samuel, qu’est-ce que tu penses ? » Je donne mon opinion. (…) Je ne paie pas les entraîneurs, donc je ne peux pas le prendre et l’imposer à l’Etat du Cameroun.» Conclut le quadruple Joueur Africain de l’année.

Pour ce qui est de la Can 2019, il dément son implication dans les choix de Seedorf. «Je ne suis jamais intervenu ! (…) Je suis encore plus dur avec ceux qui sont proches de moi. Je n’ai pas toujours été d’accord avec les choix de Clarence, mais je reste un supporter comme tous les autres Camerounais».