camernews-Etoo-Decoration

SAMUEL ETO’O: «EN BAISSANT LA TÊTE, VOUS DONNEZ RAISON AUX RACISTES»

SAMUEL ETO’O: «EN BAISSANT LA TÊTE, VOUS DONNEZ RAISON AUX RACISTES»

Samuel Eto’o, qui a reçu jeudi à Londres la médaille européenne de la tolérance pour son action contre le racisme, a estimé dans une interview à CNN, qu’il ne faut jamais «baisser la tête devant les actes racistes, sinon vous donnez raison à ceux qui s’y adonnent».

«Quand j’ai été victime de racisme, je ne l’avais pas cru au début. En ce moment, j’ai décidé de quitter mes coéquipiers sur le terrain. C’était incroyable, honnêtement incroyable parce que je ne le comprenais pas. Il faut lutter contre le racisme avec des actions. Dès que vous baissez la tête, vous leur donnez raison», a déclaré l’attaquant camerounais de 34 ans.

Joueur de la Sampdoria de Gênes en Italie, Eto’o se souvient des actes racistes dont il a été victime lors des championnats européens.

«La première chose qui m’est arrivée, n’était pas survenue dans un stade. J’espérais aussi que cela ne pouvait pas m’arriver sur une pelouse », a déclaré l’ancien capitaine des «Lions indomptables».

Pour lui, le seul fait d’être un footballeur fait penser que «vous ne pouvez pas être victime de racisme, parce qu’il y a beaucoup de passion autour du ballon». Mais, ce n’est pas le cas, car Samuel Eto’o précise que ses enfants ont vu le public se moquer de leur père «parce qu’il est un Noir. Ils imitent des cris de singe et te jettent des peaux de bananes».

N’empêche, le footballeur camerounais constate que les autorités du football combattent de plus en plus les actes racistes, ainsi que des individus, qui sont conscients, selon lui, que le football n’est pas une affaire de racisme.

Eto’o a estimé qu’être un ambassadeur de lutte contre le racisme, qui touche des millions d’individus, est vraiment quelque chose de spécial.

 

camernews-Etoo-Decoration

camernews-Etoo-Decoration