Saisie D’un Important Stock D’armes Et De Munitions Dans Un Quartier De N’djaména

La police tchadienne a saisi jeudi, à Guinébor, un quartier de N’Djaména, un important stock d’armes et de munitions, tous calibres confondus, appartenant à la secte nigériane Boko Haram, auteure d’un double attentat-suicide qui a fait 36 morts et 105 blesse, le 15 juin dernier dans la capitale tchadienne.

Selon la télévision nationale tchadienne, les armes ont été découvertes dans une concession occupée par une modeste bà¢tisse de trois chambres, qui s’est révélée être une véritable usine de fabrication d’armes de guerre.

C’est dans ce même quartier de Guinébor et dans la même concession que Bana Fanaye alias Mahamat Moustapha, responsable du réseau de Boko Haram en charge du trafic d’armes et de munitions entre le Tchad, le Cameroun et le Nigéria, a été appréhendé il y a quelques jours.

Les munitions et les armes découvertes à cette occasion n’étaient que la partie visible d’un iceberg qui s’est révélée dans toute sa dimension jeudi.

Cachées dans des tranchées creusées dans la concession même, les policiers ont déniché des armes de tous les calibres, des lance-roquettes, des caisses de munition de 17mm, des roquettes bazooka, des turbans militaires, des cartouches de kalachnikov…

Des armes lourdes, telles que le missile Sol-Sol, le canon 105mm, des obus de mortier et des armes légères faisaient également partie de l’arsenal.

Les démineurs de la police ont permis de mettre la main sur une grande quantité d’armes, notamment des armes de type 17 et des armes anti-char, enfouie dans un trou d’environ 50 mètres de profondeur.

Bahana Fanaye utilisait cette fosse comme une réserve pour stocker armes et munitions.
Depuis le jour du démantèlement du groupe anti terroriste, la police veille nuit et jour sur les lieux, une vigilance qui a été finalement payante.

Les forces de l’ordre ont accentué les fouilles et les contrà´les dans le quartier de Guinébor, où les suspects identifiés sont automatiquement arrêtés pour les besoins d’enquête