SAGO 2016: La Vitrine du Cameroun 2016 se prépare avec acuité

Le Salon de l’action gouvernementale désormais connu sous l’appellation « Vitrine du Cameroun » se tiendra du 23 au 28 août 2016 à l’esplanade du musée national à Yaoundé.

Lors de son mot d’ouverture à la quatrième édition du SAGO, Patrice ASSIGA EYENE, coordonnateur de l’évènement l’a annoncé. « Le concept pour l’édition 2016 ne portera plus le nom SAGO, mais plutôt la vitrine du Cameroun ». 237online.com Cet évènement dont l’objectif majeur est de promouvoir le travail du gouvernement auprès des publics-cibles, en mettant l’accent sur ses réalisations phares, vise la vulgarisation des actions du gouvernement auprès des populations. Organisé cette année sous le thème « Synergies pouvoirs publics-populations pour le développement efficient du Cameroun », la Vitrine du Cameroun est cette plateforme de visibilité et d’échanges pour les acteurs du travail gouvernemental, le secteur privé et la population. Elle se déroulera du 23 au 28 août 2016 à l’esplanade du musée national à Yaoundé. Plus de 60 000 visiteurs sont attendus à ce rendez-vous de l’action gouvernementale, auquel devront participer les ministères, les collectivités locales décentralisées,

les entreprises aussi bien publiques que privées. Cette 5ème édition sera ponctuée par des conférences thématiques, ateliers, exposés, expositions, rencontres, soirées de partenaires avec comme innovation, la présence des 10 régions du Cameroun, mais aussi, des investisseurs Sud-africains et turcs invités d’honneur. En prélude à cet événement, une réunion préparatoire s’est tenue récemment à Yaoundé. Celle-ci a permis au comité d’organisation et à tous les acteurs impliqués, de faire des suggestions pour la réussite de l’évènement. Quant au changement de l’appellation de l’événement, le chef du projet explique qu’ « il était important de trouver une approche mobilisatrice qui puisse permettre à toutes les forces de la nation de s’impliquer, de présenter ce qu’il y a de bien dans notre pays ; les efforts que le gouvernement déploie tous les jours pour le bien-être des populations. Mais surtout, amener les populations à comprendre qu’elles peuvent permettre au gouvernement de réorienter ses politiques, en faisant des suggestions, en exprimant leurs problèmes et surtout en échangeant directement avec les pouvoirs publics ». Le patron de Camtel, partenaire principal de l’événement souligne qu’ «il est question pour la vitrine du Cameroun de prendre une autre dimension. Ce sera désormais un cadre véritable d’échanges entre le gouvernement qui a quelque chose à montrer, le gouvernement qui a mené des actions en faveur de ses populations. Nous pensons que la communication gouvernementale ne va plus suffire, à elle seule, à présenter les chantiers si vastes qui sont déployés par le gouvernement. Il faut que cette communication trouve un autre cadre, un cadre sur le terrain, pour que le peuple vienne voir ce que le gouvernement fait pour lui». Toujours dans le cadre des innovations de cette 5e édition, le Cameroun va nouer des partenariats d’échanges avec l’extérieur. Il débutera cette année avec l’Afrique du Sud pour amener les personnes qui viennent échanger avec les organisations locales, les institutions locales à copier l’exemple de ce pays émergent, afin de nous développer également.