camernews-Alhadji-Abbo

Rumeur sur le coma d’Alhadji Abbo

Rumeur sur le coma d’Alhadji Abbo

Dans un article paru dans le journal « La détente libre », une fausse information annonçant l’évacuation en Europe de l’homme d’affaire Mohammadou Abbo Ousmanou a été relayée. Suite à une enquête menée par votre journal à sa résidence, l’homme d’affaire qui n’a jamais été évacué dit se «porter très bien» .

L’information a fait la part belle dans la matinée du lundi 27 Janvier 2014 dans le journal «La détente libre» : «Alhadji Abbo dans un état comateux, aurait été évacué d’urgence en Europe» c’est la quintessence de l’info. Selon cet article, le redressement fiscal des entreprises de cet homme d’affaire d’un montant de 4 milliards de nos francs, l’aurait entrainé dans le coma. Info ou intox ?  Le reporter de votre journal effectue une descente à la résidence d’Alhadji Abbo Ousmanou, afin de vérifier l’information qui est à la petite Une du Journal et qui meuble les conversations des populations de Ngaoundéré très surpris.

C’est un homme visiblement très en forme qui reçoit le reporter de votre journal. L’objet de la présence du journaliste est très vite expliqué au Pca du groupe Amao et membre du bureau politique du Rdpc. « Comme vous, j’ai aussi eu vent de cette information. Fort heureusement jusqu’à ce jour, je n’ai pas été évacué en Europe. Si je l’étais c’était le cas, vous ne m’aurez pas rencontré c’est évident non ?» Nous a-t-il renvoyé la question.

Le Pca du groupe Amao poursuit en affirmant que, «  par la grâce d’Allah je vais bien, du haut de mes 80 ans ». Facile de comprendre que l’information de l’état comateux d’Alhadji Mohammadou Abbo Ousmanou est fausse.  Relançant l’homme d’affaire sur l’information du redressement fiscal dont a fait état notre confrère du journal «La détente Libre», c’est un homme visiblement très surpris qui réagi. «Je suis à la retraite depuis longtemps je ne m’occupe plus de mes entreprises à mon âge. Je m’occupe depuis un temps de mon parti le Rdpc et de ma famille. Mes entreprises sont autonomes et dirigées par des DG qui n’ont aucun problème avec les impôts», a-t-il rassuré.

Joint au téléphone, notre source à la division des grandes entreprises à la direction générale des impôts confie que les entreprises du groupe Amao sont classées parmi les entreprises citoyennes de ce pays. « Jusque là, je ne connais aucune entreprise du groupe Amao qui a été redressé » a-t-il coupé court.

Facile de comprendre à la lecture de cet article, la volonté très poussée de désinformer le public. Surtout, celui de l’Adamaoua qui a vécu des moments très conviviales avec Alhadji Abbo Ousmanou en parfait état de santé lors de la célébration de la 20e édition de la fête des bœufs du ranch Amao en décembre 2013 et très ressèment, le 19 janvier 2014 à la fête du Nyallirki qu’il a organisé à son ranch. L’homme d’affaire n’a pas caché son indignation de la pratique du journalisme par certains individus dans notre pays. Selon lui, ce genre d’articles montés de toutes pièces sans aucune vérification à la source ne contribue à décrédibiliser le journal et le journaliste.

camernews-Alhadji-Abbo

camernews-Alhadji-Abbo