Roméo Tignang, le plus jeune correspondant de Canal 2 International

Sur ces 26 ans au pied d’argile, il officie à la Représentation de la chaîne au logo vert à Nanga- Eboko, par ailleurs ville natale de l’épouse du Chef de l’Etat Paul BIYA.

Son âge n’est plus une gêne pour les autres journalistes de la rédaction centrale de la toute première chaîne de télévision privée du Cameroun basée au quartier bling bling d’Akwa à Douala. C’est à Nanga- Eboko d’où il collecte, recoupe et rédige ses articles avant transmission satellitaire, que nous l’avions rencontré. « Le Yékaba de Canal2 » au village de l’épouse du Président de la République du Cameroun, a la mine joviale et l’esprit serein.
« Bonjour mes très chers, bienvenu dans notre village. J’espère que l’état de la route ne vous fera pas mal parler de la ville d’origine de Madame Biya ? » Lance en satire le poussin des correspondants de Cana2 et idole des jeunes journalistes en herbe dans la Haute- Sanaga (Département dont Nanga- Eboko est chef- lieu.-Ndlr) pour souhaiter une bonne arrivée à ces confrères de la FM urbaine de Yaoundé AMPLITUDE RADIO.
Sur place,

nous apprendrons que Roméo Tignang est arrivé à la tête du service info de Canal 2 à Nanga- Eboko en fin Septembre 2014 alors qu’il n’a que 24 ans, en provenance de Bertoua après qu’il ait démissionné de Camnews24, l’une des télévisions d’info en continu au Cameroun. Des débuts très difficiles, au fil du temps il gagnera la confiance de la rédaction centrale et surtout des autorités et élites du département.
« Faut avouer que personne ne croyait en lui. Tellement il est si jeune, petit et beau qu’il a fallut du temps pour que nous comprenions finalement qu’en vrai ce trublion de l’info est Reporter au médium Canal2. Il s’est beaucoup battu contre vent- et- marrée pour que Canal2 soit notre chaîne préférée dans ce département. C’est incroyable ! » Nous confiera en off une élite de Nanga- Eboko proche de l’épouse du Chef de l’Etat Paul Biya.
Jeune journaliste très influent à Nanga- Eboko, ces reportages sont appréciés et moins critiqués à Nanga- éboko. « La voix des sans voix toujours plus près des fans de Canal2» comme on soutien dans la Haute- Sanaga porte peu aux appréciations mais nourrit plus ces articles aux sociales, piques critiques et moins « infotainment» comme veulent les politiques de là- bas ! Sans relâche, ils finissent toujours par comprendre après moult hésitations que « Le Yékaba de Canal2 » à Nanga- Eboko est un Reporter made spirit Canal2.
En 2015, alors qu’il enquêtait sur une grève étouffée de la route baptisée: route Chantal Biya par l’ancien ministre des travaux publics du temps, Bernard Messengué Avom et élite du département, Tignang avait reçu des menaces pire, une menace d’incarcération. Sans avoir pris peur, le reportage sur la route qui parlait de Mengang sera plutard diffusé en mondiaux-visionnage.
A la rédaction de Douala, une de ses collaboratrices que nous avons jointe au téléphone soutien que leur correspondant a du dynamisme jusqu’à la pointe des jambes. Il aurait d’ailleurs en début 2016 reçu des plébiscitassions de la part de ses ainés de la rédaction pour le travail sur le terrain.
Nourrit de projets, avec l’ouverture de la télévision au logo vert sur le monde, le très jeune globe- Reporter songe à aller à la conquête de la Guinée Conakry, où Canal 2 International a une forte audience d’écoute auprès de la communauté camerounaise installée de ce coté Ouest de l’Afrique. De quoi faire réfléchir les dirigeants de la chaîne fondée en 2001 par Emmanuel Chatué qui dirige le Groupe TV+ Cameroun, groupe Africain au quel appartient la 1ere Télévision privée du Cameroun leader dans la sous- région Afrique Centrale.