Roger Nkodo Dang, président du Parlement panafricain, en tournée

Le président du PAP est arrivé mercredi matin à l’aéroport international Yaoundé-Nsimalen en provenance d’Afrique du Sud.

« Au nom du Très honorable Cavaye Yeguié Djibril, je vous souhaite la bienvenue chez vous monsieur le président du Parlement panafricain ». Déclaration pleine d’émotion du vice-président de l’Assemblée nationale, Théodore Datouo, à l’adresse de Roger Nkodo Dang, qu’il accueille à sa sortie d’un avion en provenance d’Afrique du Sud. Depuis le 27 mai dernier, date de son élection à la tête du Parlement panafricain (PAP), son arrivée mercredi matin à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen était donc très attendue. Surtout du côté du parlement camerounais où une soixantaine de sénateurs et députés ont constitué une haie d’honneur pour l’accueillir.

Bouquet de fleurs, poignées de main, accolades, étreintes, le président Roger Nkodo Dang  en a eu droit, de la part de ses collègues du parlement camerounais et des centaines de sympathisants qui ont fait le déplacement de l’aéroport Yaoundé-Nsimalen. Comme ce groupe de danse « Akoulba de l’Est », très en verve à l’esplanade de l’aéroport. Tout juste un avant-goût de ce qui attendait le président du PAP au quartier Biteng. Là-bas, c’est une marée humaine qui a pris d’assaut la résidence du député du Nyong-et-Mfoumou. Tam-tams, castagnettes, fanfares… Tout un arsenal pour crier sa joie de voir revenir victorieux, « l’enfant prodige ».

Dans une ambiance de carnaval, ce sont des chants à la gloire du président Paul Biya qui sont entonnés à tue-tête.  « Le Nyong-et-Mfoumou dit merci à son Excellence Paul Biya pour son appui déterminant à l’élection de l’honorable Roger Nkodo Dang à la présidence du parlement panafricain », lit-on sur une banderole. C’est dans cette atmosphère que le nouveau président du PAP se sépare des siens pour se rendre chez le président de l’Assemblée nationale.

Le Très honorable Cavaye Yeguie Djibril le reçoit alors pendant près d’une demi-heure. A sa sortie d’audience, le président du PAP indique être venu « avant tout remercier le PAN pour tout le soutien qu’il a apporté à sa candidature. Et aussi apprendre de son expérience pour mieux affronter les challenges du management de cette institution africaine ». L’un des enjeux majeurs du mandat du nouveau président du PAP est financier. « Je suis heureux de pouvoir compter sur la présence de mon collègue Njingum Musa Mbutoh, questeur à l’Assemblée nationale du Cameroun et élu président de la commission des Finances du PAP pour m’accompagner dans ce défi », souligne Roger Nkodo Dang. Les deux responsables reçoivent alors les félicitations du PAN, qui promet tout son appui afin qu’ils réussissent leurs missions