Roger Nkodo Dang expose ses ambitions pour le parlement africain

C’est le 27 mai dernier qu’il a été élu à la tête du Parlement panafricain. Une élection qui ne fut d’ailleurs pas du tout facile, comme il le reconnaît lui-même. Depuis lors, Roger Nkodo, député RDPC de la circonscription du Nyong-et-Mfoumou sillonne le continent pour continuer ses contacts avec les leaders africains.

Objectif : les amener à ratifier le Protocole de Malabo de 2014 qui devrait donner à cet organe un véritable contour législatif. A la faveur de la deuxième session annuelle de l’Assemblée nationale, qui a pris fin jeudi à Yaoundé, il a rendu une visite de courtoisie à Mme le directeur général de la SOPECAM. Il a accepté d’aborder avec CT certains points parmi ceux qui le préoccupent. C’est sans détour qu’il donne son avis sur divers sujets : la ratification du Protocole de Malabo de 2014 qui devrait permettre à cette institution de légiférer, la Cour pénale internationale, la question d’une monnaie africaine.