Retrouvailles Cameroun – Mali à l’Afrobasket messieurs 2015

Les Lions affrontent une vieille connaissance cet adversaire à Nabeul en Tunisie, en première sortie de la compétition.
Concentrés, déterminés et un peu anxieux. A l’aube de leur première sortie à l’Afrobasket messieurs  en Tunisie (du 19 au 30 août à Nabeul et Hammamet), les Lions sont face à un choc d’émotions.

Pour les nouveaux, quatre au total (Arnauld Adala Moto, Kenneth Kadji, Seoud Njoya, Boris Siakam), l’interrogation est légitime. Qui fera partie du Cinq de départ ? Pour les anciens, les enjeux sont ailleurs. Pourra-t-on réussir l’intégration des plus jeunes ? Les Lions du basket-ball affrontent, en effet, ce jour au Palais des sports de Radès, le Mali, en match d’ouverture du groupe C. Un groupe que le pays partage avec le Gabon et l’Egypte. Toutes ces équipes sont logées à Nahrawess, à Tunis. Le terrain de jeu lui, est situé à 40 mn. La compétition démarre ce jour avec seize équipes réparties dans quatre poules. Seules les deux premières  équipes de chaque groupe accéderont aux huitièmes de finale.

Aborder chaque rencontre avec toute la concentration et l’intensité possibles.  C’est ce que comptent faire les trois capitaines (Gaston Essengue, Parfait Moto Bitée et Harding Nana) et leurs coéquipiers. Pour l’heure, le chemin de la séance d’entraînement matinale, la veille de match, s’est fait en chanson. 40 mn dans le bus à rigoler. Il faut « chasser l’anxiété ».

Quel Mali contre le Cameroun ? Certes, des ténors absents en 2013 ont été rappelés mais le groupe compte huit joueurs de moins de 24 ans. Un collectif jeune donc qui s’apprête à affronter l’expérimentée sélection du Cameroun. « Le Cameroun est plus expérimenté que nous, mais, nous nous demandons qui sera sur la liste de jeu ? L’équipe regorge de joueurs qui sont dans des championnats un peu plus relevés que les nôtres. Les sélections évoluent avec le temps et nous avons des nouveaux. Je crois que côté camerounais, c’est aussi l’anxiété », confie à CT, Sylvain Lautier, le sélectionneur du Mali. Les Lions sortent de quatre matchs amicaux  (une défaite et trois victoires). Les Maliens, quant à eux, ont  rencontré deux sparring-partners (une victoire et une défaite). Les Lions ont effectué une marche hier à 17h, question de décompresser avant l’entrée véritable dans la compétition. Qu’importe la pression dans les équipes, le public, lui, n’attend que du beau spectacle pendant cette 28e édition de l’Afrobasket.