Retombées de la Coupe du Monde 2014: Joseph Owona donne 515 millions aux clubs

La cérémonie de remise des enveloppes a eu lieu ce 10 juillet 2015 au siège de la Fédération camerounaise de football à Yaoundé.

L’argent généré par la participation du Cameroun à la Coupe du Monde Brésil 2014 est là et commence à être utilisé. Une petite partie des 4 milliards de francs Cfa remis à la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) par la Fifa a été redistribuée ce vendredi, 10 juillet 2015 à Yaoundé au cours d’une cérémonie organisée au siège de l’association, à Tsinga et présidée par le président du Comité de normalisation, Joseph Owona. Le montant total des sommes remises s’élève à 515 millions de Francs Cfa. 200 millions de francs Cfa sont destinés au paiement de la prime de participation des clubs à la Coupe du Cameroun pour le compte des éditions 2013 et 2014. Le reste, soit 315 millions de Francs Cfa va rejoindre les comptes des clubs qui prennent part aux championnats qu’organisent la Fécafoot et la Ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc). Les clubs de Ligue 1 doivent recevoir 103 575 000 francs Cfa. Ceux de Ligue 2 auront droit à 62 600 000 francs.

Ceux du championnat de première division de football féminin, vont toucher 10 500 000 francs Cfa tandis que  les formations évoluant en championnat régional, départemental, de deuxième division de football féminin et du football des jeunes, vont se partager une enveloppe globale dont le montant s’élève à 138 280 700 francs Cfa. Une autre partie de l’argent envoyé par la Fédération internationale de football association (Fifa), soit 1 825 000 000, va servir à construire des infrastructures, rembourser les dettes contractées auprès du Trésor public pour payer les primes des Lions indomptables en route pour le Mondial 2014. Ces dépenses étaient prévues depuis un an par le Comité de normalisation. L’on se rappelle que le 21 juillet 2014, il avait adopté un plan d’utilisation des ressources de l’argent de la Fifa. A l’époque, les opposants aux actuels dirigeants du football camerounais avaient estimé qu’il ne leur revenait pas de faire ce type de prévisions.