Resume de l’actualite a 02H00 GMT

WASHINGTON – Les Etats-Unis ont officiellement retiré Cuba de la liste des Etats soutenant le terrorisme, a annoncé le département d’Etat. Cette action supprime un des obstacles au rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays, rompues depuis 54 ans.

ADEN – De violents combats ont éclaté hier dans un quartier proche de l’aéroport d’Aden, que des miliciens sud-yéménites tentent de reprendre aux rebelles chiites houthis, ont déclaré des habitants et des combattants, alors que des négociations entre belligérants se déroulent dans le sultanat d’Oman.

L’offensive en cours est appuyée par la coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite, dont les avions ont bombardé à quatre reprises les positions des Houthis dans ce secteur, a dit un milicien à Reuters.

BEYROUTH – L’Armée de la conquête, une coalition de groupes rebelles syriens, qui s’est emparée jeudi soir d’Ariha, dernière localité encore tenue par les forces gouvernementales dans la province d’Idlib, a continué à progresser hier en s’emparant de plusieurs villages, annonce l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

La coalition, appelée Djaich al Fatah en arabe, a notamment pour membres le front Al Nosra, branche syrienne d’Al Qaïda, et le groupe islamiste Ahrar al Cham.

ABOU DHABI/DUBAI – L’Etat islamique a revendiqué un attentat à l’explosif qui a tué quatre personnes hier aux abords d’une mosquée chiite à Dammam dans l’est de l’Arabie saoudite, deuxième attentat revendiqué par le groupe fondamentaliste sunnite en une semaine.

Selon le ministère saoudien de l’Intérieur, une voiture a explosé devant la mosquée d’al Anoud à Dammam durant la prière de la mi-journée. Selon des témoins, un kamikaze déguisé en femme, qui cherchait à entrer, s’est fait sauter sur le parking de la mosquée après avoir rebroussé chemin quand les gardiens l’ont empêché d’entrer.

ABUJA – Muhammadu Buhari, vainqueur de l’élection présidentielle de fin mars au Nigeria, a prêté serment hier et promis de mettre fin aux violences perpétrées par les combattants “insensés et impie” de Boko Haram.

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry et de nombreux chefs d’Etat africains ont assisté à la cérémonie pendant laquelle le nouveau chef de l’Etat, vêtu de l’habit traditionnel musulman, est apparu sur une estrade, tenant un exemplaire du Coran dans la main droite.

ZURICH – Sepp Blatter a été réélu hier président de la Fédération internationale de football (Fifa) malgré les appels à la démission qui se sont multipliés ces derniers jours après les scandales de corruption à l’échelle planétaire affectant l’organisation.

Joseph “Sepp” Blatter, 79 ans, a ainsi obtenu le droit d’assurer un cinquième mandat de quatre ans au terme duquel il a promis de laisser “une Fifa plus forte” à son successeur.

La justice américaine a annoncé mercredi que neuf responsables de la Fifa et cinq dirigeants de sociétés liées à la commercialisation et à la promotion du football devraient répondre de faits de corruption ayant donné lieu, depuis le début des années 1990, au versement de pots-de-vin estimés à plus de 150 millions de dollars (138 millions d’euros).

Un responsable de l’administration fiscale aux Etats-Unis a déclaré hier s’attendre à de nouvelles mises en accusation dans cette vaste enquête.

Richard Weber n’a pas identifié les personnalités susceptibles d’être poursuivies à leur tour ni précisé si Sepp Blatter en faisait partie.

NEW YORK – Ross Ulbricht a été condamné hier à la prison à vie aux Etats-Unis pour avoir abrité sur son site internet Silk Road un trafic de drogue de plus de 200 millions de dollars via la monnaie virtuelle Bitcoin.

Agé de 31 ans, Ross Ulbricht a été jugé en février coupable de trafic de drogue sur internet et association de mafaiteurs en vue de commettre du piratage informatique et du blanchiment d’argent.

PARIS – Un congrès “fondateur” doit entériner aujourd’hui la transformation de l’UMP en une formation désormais baptisée “Les Républicains”, conformément à un vote des adhérents de l’UMP qui se sont prononcés à une écrasante majorité, 83,28% des voix, en faveur du changement d’appellation du parti d’opposition de droite.

Parallèlement à ce changement de nom, Nicolas Sarkozy a lancé un appel à “tous les Républicains de France” qui “souffrent de voir la République reculer tous les jours et qui veulent opposer à ce recul un refus déterminé”.