camernews-rennes

Rennes – Auxerre ou Makoun et Ntep contre Ngando

Rennes – Auxerre ou Makoun et Ntep contre Ngando

Makoun, Ntep, et Ngando réunis sur le même terrain. Il ne manquait plus que Kana-Biyik, et le compte allait être bon. Un Lion Indomptable confirmé et deux potentiels se livraient bataille dans le cadre des huitièmes de finale de la coupe de France. L’affiche était donc belle pour voir à l’oeuvre, Paul-Georges Ntep de retour à Auxerre et aussi Axel Ngando, qui devait jouer contre son équipe contractuelle.

Battu à Ajaccio (1-3) en Championnat, le week-end dernier, Rennes a profité de la Coupe pour retrouver des couleurs. Les Bretons se sont qualifiés pour les quarts de finale aux dépens d’Auxerre (1-0), mercredi soir.

 

Makoun et Ntep

 

Totalement amorphe à Ajaccio le week-end dernier en Championnat (1-3), le Stade Rennais s’est repris ce mercredi en se qualifiant pour les quarts de finale de la Coupe de France. Les joueurs de Philippe Montanier n’ont pas tendu l’autre joue à l’Abbé-Deschamps même s’ils se sont imposés dans la douleur face à une vaillante équipe d’Auxerre (1-0). Les Bourguignons ont poussé et emballé la partie lors de la dernière demi-heure alors qu’ils étaient en infériorité numérique suite à l’expulsion de Boe Kane (55e), mais les protégés de Bernard Casoni ont manqué de justesse devant la cage de Benoît Costil.

En début de match, l’ancien Rennais Ngando (6e) et Pléa (14e) ont tous les deux tiré au-dessus. Mais la meilleure occasion a été manquée par Sébastien Haller. Sur un centre de Marco Ramos, l’attaquant ajaïste a, lui aussi, envoyé le ballon au-dessus alors qu’il était à deux mètres de la ligne de but (66e)… Et dans la foulée, alors que son équipe s’endormait sur ses lauriers en seconde période, Costil a fait étalage de son talent devant Ngando et Sawadogo (68e).

 

Paul-George Ntep de Madiba

 

Rennes aura quand même été le plus réaliste, à défaut d’avoir été convaincant. La lumière est venue de Foued Kadir, lequel a profité d’une excellente passe en profondeur de Makoun. Prêté par l’OM, l’Algérien a trompé Donovan Léon d’un tir croisé à ras de terre (23e). Les Rouge et Noir auraient d’ailleurs pu tuer le match, mais Nelson Oliveira a raté le cadre à deux reprises (42e et 53e). « C’est une étape de passée, s’est réjoui au coup de sifflet final Jean II Makoun. On va savourer même s’il y a un match important samedi soir. » Il faudra être plus séduisant face à Montpellier au Stade de la Route de Lorient.