camernews-hamadou-dawa-delegue-gouvernement-ngaoundere

Rebondissement: Le Quotidien Émergence répond au Délégué du Gouvernement de Ngaoundéré sur l’affaire des 620 millions de FCFA à clarifier au Ministère des Finances

Rebondissement: Le Quotidien Émergence répond au Délégué du Gouvernement de Ngaoundéré sur l’affaire des 620 millions de FCFA à clarifier au Ministère des Finances

Selon Hamadou Dawa, le document qui l’accable cité par le Quotidien Emergence est un faux. Il ne proviendrait pas de la Division du Contrôle Budgétaire de l’Audit et de la Qualité. Le journal maintient que son authenticité a été confirmée par la même Division du Ministère des Finances.

Dans son édition du 29 septembre 2016, le Quotidien Emergence rapportait qu’Hamadou Dawa, le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Ngaoundéré, a été sommé par la Division du Contrôle Budgétaire de l’Audit et de la Qualité du Ministère des Finances (MINFI) pour clarifier sa gestion de la période allant de 2011 à 2016. Le journal précisait que le Délégué devait répondre du détournement présumé de la somme de 620 millions de FCFA. Une information que le concerné a réfuté dans une interview accordée au journal L’œil du Sahel édition du 13 octobre dernier.

Quelques jours après la publication de l’échange au cours duquel Hamadou Dawa apportait le démenti sur l’information ci-dessus évoquée, en soulignant que le document cité par le Quotidien Emergence est un faux, et que personne à la Division suscitée n’est au courant de son existence, le journal de Magnus Biaga, dans sa parution du 19 octobre 2016 maintient qu’il est bel et bien authentique.

«Je peux vous dire que je me trouvais en mission à Yaoundé où je devais rencontrer certains membres du Gouvernement quand cette affaire a éclaté. Un matin un ami me téléphone pour me dire qu’il vient de lire dans la presse que j’ai détourné 620 millions de nos francs. Grand a alors été mon étonnement. Comme je me trouvais à Yaoundé,j’ai appelé certains de mes collaborateurs pour en savoir un peu plus. Je me suis dit que peut-être par mégarde on avait un courrier de quelque service que ce soit et qu’on ne me l’a pas remis, mes collaborateurs ont fouillé un peu partout, sans rien trouver. Ils m’ont dit que cette fameuse correspondance de la Division du Contrôle Budgétaire de l’Audit et de la Qualité du Ministère des Finances n’existait pas à leur niveau et qu’en tout état de cause aucune lettre ne m’avait été adressée par cette division du Ministère des Finances», a déclaré Hamadou Dawa.

Celui-ci avait indiqué à L’œil du Sahel s’être rendu à la Division citée pour rencontrer le responsable. «Lorsque je lui ai parlé de cela, le responsable de cette direction a marqué sa surprise. Il m’a dit n’avoir jamais écrit ni signé une telle correspondance et même qu’il n’a jamais fait de pareilles observations. La conclusion est que cette lettre n’a pas ses origines au Ministère des Finances. Donc elle est tout simplement un faux grossier. Là ce sont des gens qui veulent me saboter comme on dit, et veulent ternir ma réputation et mon honorabilité», a-t-il une fois de plus déclaré.

Seulement le Quotidien Emergence écrit: «une enquête menée par la rédaction de votre journal au sein du Ministère des Finances a permis d’attester du document que Hamidou Dawa attribue à ses détracteurs. Après vérification il est établi que la correspondance a été émise à partir de la Division du Contrôle Budgétaire de l’Audit et de la Qualité de la Dépense». En conclusion le quotidien précise: «nous ne faisons pas le journalisme sur la base des affinités régionales».

camernews-hamadou-dawa-delegue-gouvernement-ngaoundere

camernews-hamadou-dawa-delegue-gouvernement-ngaoundere