camernews-Rita-Djipab

RÉACTIONS À L’INTERVENTION TCHADIENNE CONTRE BOKO HARAM…

RÉACTIONS À L’INTERVENTION TCHADIENNE CONTRE BOKO HARAM : «LE TCHAD PROTÈGE SES INTÉRÊTS»

Les habitants de Maroua se prononcent sur l’entrée en guerre contre la secte islamites des 2500 soldats tchadiens.

Rita Djipab, institutrice.

Je pense que c’est une bonne initiative que le président du Tchad a prise en envoyant une troupe de son armée pour soutenir nos soldats dans le combat contre Boko Haram. Cela est le signe de l’unité qui existe entre les pays de la sous-région Afrique centrale. Cette présence traduit également la sincérité de coopération bilatérale entre les deux pays. Le président Idriss Deby à travers sa décision veut faire comprendre à son homologue camerounais qu’il n’est pas abandonné seul dans la guerre qu’il a déclaré à Boko Haram.

Nous ne devons pas perdre de vue que l’objectif visé en filigrane par le Tchad est de protéger ses intérêts. Vous savez que le Cameroun fournit l’essentiel des produits alimentaires au Tchad et c’est par notre pays que transitent beaucoup des marchandises de ce pays voisin en provenance du port de Douala. Le président Deby se sent menacé au niveau de l’économie de son pays d’où sa prompte réaction à l’envoi de ses soldats. Au plan humanitaire, le, président Deby veut également lutter contre le massacre et le crime contre l’humanité. Vous savez que Boko Haram est un mouvement terroriste qui n’a aucune pitié. Il massacre des populations innocentes au cours de ses attaques.

 

camernews-Rita-Djipab

camernews-Rita-Djipab