Processus électoral: Les listes provisoires disponibles

A Yaoundé, les usagers ne se bousculent pas dans les antennes communales pour vérifier le fichier disponible depuis le 20 octobre.

Sur une table, des dizaines des chemises à ranger. Quasiment tout le personnel s’y met. Il vérifie centre de vote après centre et par ordre alphabétique. Ainsi se présentaient les bureaux de l’antenne communale d’Elections Cameroon (Elecam) de Yaoundé I au quartier Mballa II hier matin. Le fichier électoral provisoire disponible depuis le vendredi 20 octobre a été dispatché dans les différentes antennes pour consultation par les électeurs inscrits. Autant les nouveaux que les anciens inscrits sont concernés. De la matinée de lundi, aucun usager ne s’est rendu sur les lieux pour vérifier l’exactitude des noms et des bureaux de vote. A en croire Hélène Ngono, chef de cette antenne, « les électeurs inscrits vont probablement commencer les vérifications de leurs noms sur les listes. Beaucoup d’entre eux ont besoin d’être informés et c’est à cela que nous nous attelons aussi ». Pour le moment, l’essentiel des activités consiste à ranger ces listes, en même temps qu’une équipe poursuit le porteà- porte pour distribuer les cartes électorales. Ici, le fichier électoral provisoire disponible permet également aux équipes d’évaluer la capacité d’accueil des centres. Si le quota est supérieur, c’est-à-dire avec un nombre d’inscrits supérieur au nombre attendu, des centres de vote seront éclatés pour la création de nouveaux espaces. Au quartier Mimboman, la situation n’est pas différente. A l’antenne de Yaoundé IV, les listes sont rangées sur des étagères. Selon Clément Amougou, responsable par intérim de l’antenne, ils sont plus de 13 000 nouveaux inscrits. Quelques-uns viennent déjà se renseigner. Avant 12h, trois personnes étaient déjà venus récolter des informations sur la disponibilité des listes définitives et les délais de réclamations. « Nous avons prévu un registre pour les réclamations. Au terme du recensement, un rapport sera transmis à la direction générale des Elections avant la publication des listes définitives », assure M. Amougou. En septembre dernier, un communiqué du directeur général des Elections, Abdoulaye Babale, faisait état de 403 069 nouveaux inscrits lors de la révision du fichier électoral de 2017.