Presidentielle: Idriss Deby Itno, le Président en exercice de l’Union Africaine, adoube Ali Bongo et appelle l’opposition à plus de responsabilité

Pour l’Union Africaine, il n’y a plus débat sur l’identité du vainqueur de la présidentielle du 27 aout 2016 au Gabon.

Par la voix d’Idriss Deby Itno, son président en exercice, l’Union africaine a pris acte de la décision de la Cour constitutionnelle du Gabon qui a déclaré définitivement Ali Bongo vainqueur. Ce verdict est toujours contesté par Jean Ping, leader de l’opposition arrivé en deuxième position. Ce dernier qui croit que c’est lui, le vrai vainqueur de la présidentielle, appelle d’ailleurs la communauté internationale à le soutenir dans sa revendication. Cet appel n’a pas eu un écho favorable à la direction de l’Union Africaine où son président en exercice encourage plutôt l’opposition à privilégier le dialogue et la concertation. Idriss Deby Itno a aussi demandé au président Ali Bongo, de créer les conditions nécessaires et propices à un dialogue politique qui est «un gage de paix et de stabilité».

 

Ci-dessous, le Communiqué donnant la position d’Idriss Deby Itno, publié hier samedi par le responsable de la Communication de la présidence tchadienne:

 

« Le Président de la République du Tchad, Président en exercice de l’Union Africaine, prend acte de la décision de la Cour Constitutionnelle du Gabon proclamant la victoire de ALI BONGO ONDIMBA à l’élection présidentielle du 27 août 2016 et invite  le Président réélu à créer les conditions nécessaires et propices à un dialogue politique regroupant tous les fils du Gabon, gage de paix et de stabilité, exhorte l’opposition politique à plus de responsabilité et à privilégier le dialogue et la concertation.

Communiqué de la DGCOM »