camernews-Bidoung-Mkpatt

Près de 160 millions aux fédérations sportives nationales.

Près de 160 millions aux fédérations sportives nationales.

Le directeur des Normes et des organisations sportives lui, a dressé un tableau noir des Fédérations, devant un Pierre Ismael Bidoung Mpkatt, ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep) qui présidant la cérémonie, a exhorté les bénéficiaires à organiser des clubs et des équipes nationales « toujours plus performants, toujours plus efficaces, toujours plus rayonnants ».

Attendue depuis quelque période, la remise des subventions de l’Etat du Cameroun aux Fédérations sportives nationales pour le compte de la saison 2015, est enfin intervenue aujourd’hui en fin de matinée à Yaoundé. Le palais polyvalent des sports qui a accueilli l’évènement, a eu le privilège de faire croire à plus d’un, qu’on était à un jour ouvrable. Tant l’ambiance de céans, se confondait à celle des lundis, mardis et autres dédiés aux activités du secteur public. De toute façon, près d’une cinquantaine de Fédérations sportives, y ont reçu chacune, un carton qui aux dires du président de la Fédération de karaté, équivaut à 3,2 millions francs Cfa. Montant toujours selon lui, a été attribué à toutes les Fédérations.

Les élus à la manne octroyée par l’Etat

« Fédération camerounaise de sport pour déficients intellectuels, fédération camerounaise de volleyball, de karaté, de cricket, de bodybuilding and fitness, jeu de dames, nabundo, cyclisme, patins à roulettes, pétanque, football, golf, danses sportives, badmington, sports nautiques, sport pour sourds », l’énonciation du directeur des Affaires générales (Dag) du Minsep, n’en finissait pas de citer ces Fédérations nationales à qui revenait chacune le chèque (plus que modique ?) de 3,2 millions francs Cfa.

Le Dag du Minsep charge les Fédération. Seule la Fédération camerounaise de football échappe à certains égards à sa guillotine

Invité à dresser un état des lieux de la santé des Fédérations sportives nationales, la tribune du Dag du Minsep, est aux antipodes du « politiquement correct » des discours de parade. Personne, presque personne, ne trouve vraiment grace aux yeux du haut cadre de la Fonction publique. De la malgouvernance au manque de cohérence des textes et statuts, absence de cadres qualifiés, manque de planification et d’une politique rationnelle d’ « exportation » des talents, absence de documents comptables, conflits d’intérèt, loyers impayés, absence de siège, manque d’entretien des locaux, sempiternelles querelles post électorales. Le chargeur du Dag n’en a pas fini de vider ses munitions.

Doyen des présidents de Fédérations sportives, le président de la Fédération camerounaise des sports nautiques, tout en chargeant Bidoung Mpkatt de transmettre les remerciements des ses collègues au chef de l’Etat et au Premier ministre pour les subventions accordées, n’a pas cependant, omis de rappeler à l’ancien ministre de la Jeunesse et de l’Education civique que le style de relations que les Fédérations sportives veulent désormais entretenir avec le ministre des Sports, est celui de collaboration, et non celui de maitre à élève.

Revenu dans une Maison qu’il connait bien pour y avoir été ministre de 2000 à 2004, Bidoung Mpkatt, avec la circonspection phonétique et syntaxique qu’on lui connait, a exhorté les responsables de Fédérations sportives nationales « à organiser des équipes nationales et les clubs toujours plus performants, toujours plus efficaces, toujours plus rayonnants ».

 

camernews-Bidoung-Mkpatt

camernews-Bidoung-Mkpatt