camernews-bidoung-mkpwatt

Préparatifs de la CAN 2016: Les travaux des commissions techniques piétinent

Préparatifs de la CAN 2016: Les travaux des commissions techniques piétinent

Le constat a été fait le 15 juin 2016 au cours de la réunion du Comité central d’organisation.

Bidoung Mpkatt, le Ministre des Sports et de l’Éducation Physique (MINSEP), a réuni autour de lui, mercredi dernier à Yaoundé, les membres des 14 commissions techniques mises en place au mois de mars, pour préparer le championnat d’Afrique de football féminin (19 novembre – 3 décembre 2016). Il était question pour le président du Comité central d’organisation de faire le point des préparatifs 3 mois après l’installation des commissions techniques.

Le constat n’est pas vraiment rassurant. Il est même inquiétant ! La quasi-totalité desdites commissions accuse un énorme retard à 5 mois seulement du début de la grand-messe du football féminin continental.Cameroon Tribune (CT) du 16 juin 2016, indique à ce sujet que Bidoung Mpkatt a dû les rappeler à l’ordre.

C’est que de nombreuses failles ont été décelées dans les travaux des 200 personnes qui forment les 14 commissions.  «Des doublons dans la présentation de documents. Des propositions loin de la réalité. De nombreuses personnes pas vraiment engagées dans le travail», énumère CT. Des manquements soulignés par le président de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT).

«Les commissions techniques n’avaient pas toutes les informations pour bien préparer leurs budgets. Les travaux se mêlent. Des commissions se retrouvent à faire les mêmes choses», a relevé Sidiki Tombi à Roko. Pourtant, une délégation camerounaise est attendue le 13 juillet prochain au Caire (siège de la CAF) avec le projet de budget de la compétition.

Le MINSEP a souligné pour sa part que «les travaux déposés sont pour la plupart en marge des exigences du cahier de charges de la CAF». Aussi, les différentes  commissions ont-elles reçu pour instruction de déposer tous les budgets le 30 juin 2016 au plus tard. Le budget étant l’axe incontournable pour réussir l’organisation.

Le quotidien bilingue national note d’autres aspects qui ne donnent pas à se réjouir à l’approche du tournoi.«L’absence d’appareil IRM (Imagerie par résonance magnétique, NDLR) dans les villes de Buea et Limbe. En plus, il y a ce représentant de CAMWATER qui annonce la coupure dans la ville de Yaoundé (60 km de tuyaux à implanter) pendant 22 mois, donc pendant la période de la compétition».

 

camernews-bidoung-mkpwatt

camernews-bidoung-mkpwatt