camernews-Vincent-Sosthene-Fouda

PPEL DE VINCENT-SOSTHÈNE FOUDA : SETTING DE TOUT À L’HEURE :

PPEL DE VINCENT-SOSTHÈNE FOUDA : SETTING DE TOUT À L’HEURE : SAISISSONS-NOUS DE LA BÊTE IMMONDE… C’EST LE MOMENT

Chers compatriotes, chers internautes membres de tous les groupes sociaux – je tiens à m’adresser à vous à quelques heures du setting que nous organisons devant l’IRIC ici à Obili – Tout est parti de la proclamation des résultats du concours de l’IRIC le 27 février dernier –

A ce jour nous sommes à 3 listes qui se contredisent les unes les autres et surtout nous conforte dans la position qui est la nôtre : Quand il y a flou il y a loup – le ministre n’a pas reculé il a tout simplement masqué la vérité celle qui est sur la face comme un nez – l’admission dans les grandes écoles du Cameroun depuis 20 ans est réservée uniquement aux membres des 67 familles qui dirigent le Cameroun.

En nous faisant croire que le chef de l’Etat a corrigé la copie du ministre, ce dernier a profité pour inclure un nouveau nom car l’addition simple 15 + 6 donnent 21 et non 22. Nous pourrions donc être heureux, jubiler pensant avoir remporté une victoire, avoir corrigé une injustice mais que non. Le ministre de l’enseignement supérieur sait, le Secrétaire Général de la Présidence de la République sait que le président de la République n’a jamais ordonné la publication d’une liste de 22 admis. Alors quels sont donc ces pères de famille dont la promotion est l’éthique qu’ils transmettent à leurs progénitures ?

19 des 22 admis sont membres du cercle régnant – L’histoire sociale nous enseigne qu’il n’y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l’imposer. Nous ne voulons pas d’une République de copain et de coquin, nous ne voulons pas d’une république de Babydock avec des tontons macoutes qui nous matraquent.

Aussi vrai que nos forces de défense se battent dans le septentrion du septentrion pour sauvegarder l’intégrité de notre territoire, pour maintenir la souveraineté de notre pays face à Boko Al Haram,

Nous, citoyens de ce pays comme un seul homme, devons-nous battre pour sauver les valeurs de la République, pour défendre l’idéal républicain consigné dans la constitution de notre pays – qui veut que nous soyons égaux en droit comme en devoir

Quand tout à l’heure ils sortiront des chars, quand ils sortiront des matraques contre nous, rappelons-nous que ce n’est pas pour établir un ordre quelconque mais pour préserver leurs intérêts, pour sauver leur procréation incestueuse. Ce ne sont pas les chars que l’histoire retiendra, elle retiendra votre combat, notre combat, notre détermination à faire de ce pays de 256 tribus un pays d’hommes et de femmes qui par leur force du travail peuvent vivre en toute liberté, peuvent avoir leurs enfants à l’école et croire qu’au bout ceux-ci saisiront toutes les chances que leur offre le système éducatif que nous aurons construit à la seule force de notre détermination et de notre génie. C’est cela le setting de ce jour. Dans un pays, quand une minorité impose à la majorité des pratiques iniques, contre nature.

Le setting est un acte social à l’aune des groupes sociaux dans lesquels nous évoluons. Le setting est fondamentalement un acte social, mieux c’est l’expression moderne de cette activité essentielle des sociétés tribales dans lesquelles la bête immonde veut nous enfermer mais dont nous sommes finalement tous héritiers : la palabre.

Oui nous organisons un setting pour nous asseoir et palabrer, nous voulons, nous revendiquons la refonde du mode d’admission dans toutes les écoles de notre pays.

Chers compatriotes, comment vous dire que j’ai foi en vous, je prends la tête de cette manifestation comme je l’ai fait hier quand il s’est agi de retrouver un bébé volé, je suis persuadé que c’est en luttant contre les freins sociaux aussi puissants soient-ils que les peuples sortent de la barbarie, de l’isolement, de la misère, qu’ils déchirent la camisole de servitude qu’on leur fait porter.

Peuple camerounais, chers internautes, membres des réseaux sociaux, votre rôle est déterminant, c’est maintenant que vous devez jouer plus que votre partition – informer, booster, c’est vous les éclaireurs – Aidez-nous à nous libérer pour toujours de ces regards angéliques qui nous disent se référer à la hiérarchie pour nous faire boire du poison. Saisissons-nous de la bête immonde. Ceci n’est possible que dans un effort collectif et commun. C’est le moment de chanter en chœur comme un chant des résistants en marche :

Si tu veux faire mon bonheur

Si tu touches à nos enfants

Fame Ndongo ‘o

Fame Ndongo’o

Si tu touches à nos enfants

Prend garde aujourd’hui c’est ta fête

Si tu briqueterises leur avenir

Nous avons le devoir de te mettre au cabinet

Fame Ndongo’o

Ne pleures pas car il est trop tard

Tu viens d’assassiner la vie d’un enfant

Si tu voulais ta dignité

Il ne fallait pas essayer

Fame Ndongo,’o

Fame Ndongo’o

Au revoir !

Quand on est gaga !

Quand on est gaga à l’aune de la mort

C’est la folie qui nous appelle

Fame Ndongo répond présent

Car personne ne le fera à ta place

Les années sont passées

Tu as briqueterisé la pensée

https://www.facebook.com/events/1564426800475309/

Nous Cameroun:Camer.be

 

camernews-Vincent-Sosthene-Fouda

camernews-Vincent-Sosthene-Fouda