camernews

Pourquoi la marque Toyota est la plus usuelle au Cameroun

Pourquoi la marque Toyota est la plus usuelle au Cameroun ?

Avec plus de 6 millions de propriétaires au Cameroun, la marque d’origine japonaise a

acquis la première place en Afrique en miniature et conquis les esprits. Qu’est-ce qui

explique ce succès de cette marque de voiture particulière malgré la présence d’imposantes

bolides et de puissantes marques sur le marché local ?

Le constat est patent et les chiffres le démontrent à suffisance. Selon le résultat de l’enquête

du Ministère des Transports et conjugaison avec la High tech télésoft (HTT), le Cameroun a

proprement augmenté son volume de « consommation » de véhicule. L’évolution du nombre

de véhicules touristiques et particuliers mis en circulation entre 2009 et 2012, est de 41 % ;

ce qui représente le plus grand volume d’importation juste après les engins à deux roues qui

sont de 42 %. Le plus marquant cependant dans tout ce flux d’arrivage d’engin mécanique le

taux de véhicules de grandes marques y trouvés. Et la part-belle du marché revient à la

Toyota Corolla et à sa sœur Carina qui représentent 43 % du marché national.

Ce succès n’est pas anodin toutefois. Si ces voitures représentent un volume important, c’est

en raison de leurs coûts plutôt accessibles à la moyenne des Hommes. « Avec déjà 800.000

FCFA, je peux vous faire un bon véhicule Toyota Corolla ; il suffit juste de savoir parler »,

explique Timothée Ngomo, dealer de voitures à Douala. Sur des sites spécialisés comme

carmudi.cm l’affluence pour cette voiture s’y fait avec entrain également. D’après les dires de

ce vendeur de voiture d’occasion, le coût et l’accessibilité ne sont pas que les deux facteurs

qui coordonnent l’achat. Le plus important c’est sa praticabilité. « C’est pratiquement la seule

voiture qui peut muter de voiture personnelle en taxi juste en un changement de couleur »,

plaisante-t-il. Mais au-delà de la blague, le constat est patent. Les grandes villes du pays

adoptent toutes cette marque pour le travail de taxi. « Est-ce qu’on a besoin de vous dire ?

Vous-mêmes vous ne voyez pas ? », ajoute-t-il.

Selon les données de la CSIAC (Chambre Syndicale de l’Industrie Automobile du

Cameroun), le Cameroun a enregistré une évolution des ventes dans la catégorie de

véhicules particuliers neufs. En 2009, l’on comptait 577 ventes annuelles pour 684 en 2012.

Si la Socada, entreprise commercialisant la marque Toyota s’est fait une part sur le marché

national de plus de 20 % en 2014, son concurrent TMC, d’après le BoaBiz, en était 18 %.

Pour ce qui est des ventes d’occasion, aucune donnée chiffrée n’est accessible, mais

d’après les responsables de la carmudi.cg, c’est à ce niveau que se joue le challenge et par

conséquent les plus grosses ventes. Apollinaire Issouk lui-même constate que : « en matière

d’automobile, c’est le côté pratique de la Toyota qui joue. C’est une marque qui propose des

véhicules pour l’Afrique fussent-ils neufs ou d’occasion. »

Bien évidemment, même si les chiffres ne sont pas appropriés, d’après les données

présentés par Timothée sur les 10 derniers mois, son classement de vente donne premier

les Toyota Corolla avec 579 ventes. La Toyota Carina obtient la deuxième place avec 486

ventes effectuées tandis que la Toyota Rav 4 obtient le troisième rang avec 380 ventes

faites. La quatrième place, revient à l’allemande Mercedes qu’il aurait écoulée à 256

exemplaires. La japonaise a donc le vent en poupe au Pays des Lions indomptables.

 

camernews

camernews