Pour prévenir les délestages, Eneo promet de soumettre au gouvernement un plan de gestion des crises énergétiques

Le top Management d’Eneo,-opérateur du secteur de l’électricité au Cameroun-, promet de « prendre toutes les mesures utiles et nécessaires, en vue d’anticiper la gestion des étiages 2016 et 2017 », apprend KOACI.

Joël Nana Kontchou, dg d’Eneo, a promis de soumettre à brève échéance un plan d’action au gouvernement pour la gestion des étiages 2016 et 2017, apprend-on.

De mai à juin 2015, le pays a été secoué par une grave crise énergétique, ayant affecté le « Réseau Interconnecté Sud », du 22 mai au 10 juin 2015 et qui s’est matérialisée par desdélestages Rechercher délestages importants, sur plusieurs villes du pays.

Officiellement, pour justifier la crise,Eneo Rechercher Eneo évoque « un déficit hydrologique exceptionnel, dû à une arrivée tardive des pluies à cette période de l’année ; et l’indisponibilité de certains ouvrages thermiques (notamment la centrale d’Ahala) ».

Ce discours est inaudible pour l’instant auprès des populations, qui accusent d’incompétence les agents de la société d’électricité. A son arrivée à la tête d’Eneo, Nana Kontchou promettait à « court terme », la fin des délestages, relèvent les intervenants dans les débats sur les radios privées.