camernews-John-Ngu-Foncha

Portraits, Les grands acteurs de la réunification: John Ngu Foncha

Portraits, Les grands acteurs de la réunification: John Ngu Foncha

Ce natif de Nkwen près de Bamenda (il est né le 21 juin 1916) s’est très tôt engagé dans la cause de l’indépendance du Cameroun anglophone, et de la réunification avec le Cameroun oriental.C’est lui qui conduit la délégation du Southern Cameroon à la conférence décisive de Foumbam en 1961, lors que le projet de constitution fédérale est débattu. Mais déjà, le 1er janvier 1960, lors de l’indépendance du Cameroun français, il tiendra un mémorable discours volontariste qui prouve toute sa détermination à travailler pour que cesse la partition du pays.

Après ses études primaires à l’Ecole Publique de Bamenda, il poursuit ses études post-primaires à Saint Michael’s College Onitsha et à l’Agricultural Teacher’s Course Moore Plantation, Ibadan, au Nigeria. De retour au Cameroun, il travaille comme Instituteur jusqu’à 1956, lorsqu’il décide de d’engager dans la politique.

Toutefois, ses activités politiques commencent dès 1942, lorsqu’il devient Secrétaire de la Catholic Youth League, section de Bamenda. La même année, il fonde un syndicat, la Bamenda Catholic Teachers’ Union, dont il sera Président jusqu’à 1954. Entre 1945 et 1954, il est Président de la Nigerian Union of Teachers (section de Bamenda) et de 1948 à 1951 il est Secrétaire de la Bamenda Improvement Union. De 1949 à 1950, il est Coordinateur de la CNF, section de Bamenda. Mais il quittera ce parti pour le KNC dont il devient Coordinateur régional de Bamenda.

De 1955, Foncha et Jua quittent le KNC suite aux désaccords sur la question de la réunification ; ils créent aussitôt le KNDP dont Foncha assume la présidence. Son parti était favorable à la réunification avec le Cameroun français. Ainsi, au cours des consultations politiques qui ont eu lieu le 11 février 1961, le KNDP de John Ngu Foncha est victorieux du KNC d’Endeley, ce dernier favorable à l’union du Cameroun britannique avec le Nigeria. En juillet 1961, il participe à la Conférence Constitutionnelle de Foumban, lorsque le projet de constitution fédérale est approuvé.

De 1954 à 1957, il est député du KNDP à la Chambre d’Assemblée du Cameroun Méridional. Réélu à la même chambre le 15 mars 1957, il sera réélu une fois de plus le 24 janvier 1959. De 1961 à 1965, il siège à la Chambre d’Assemblée du Cameroun Occidental. A la naissance de la République Fédérale du Cameroun le 1er octobre 1961, Foncha devient Vice-président de la République, un poste de responsabilité qu’il cumule avec les fonctions de Premier Ministre du Cameroun Occidental jusqu’à 1965 lorsqu’il est réélu Vice-président ; mais il perd le poste de Premier Ministre. Le 11 janvier 1968, Muna accède aux fonctions de Vice-président de la République ; Foncha se trouve obligé de se retirer de la vie publique. Mais le 17 décembre 1979 (soit 11ans plus tard), il est nommé Grand Chancelier des Ordres Nationaux avec rang et prérogatives de Ministre d’Etat, un poste qu’il conserve jusqu’à 1990 lorsqu’il démissionne de ses fonctions.

En 1964, il lui est décerné le titre de Doctorat honorifique en Droit par Saint John’s University, New York. En 1990, il quitte la vie politique et se retire à Bamenda dans le nord ouest, jusqu’à sa disparition en 1999.

 

camernews-John-Ngu-Foncha

camernews-John-Ngu-Foncha