camernews-vaccines

Plus de 80 000 enfants vaccinés contre la rougeole!

Plus de 80 000 enfants vaccinés contre la rougeole!

La campagne de riposte régionale s’est achevée dans les districts de santé frontaliers le 23 mars.

La riposte contre la rougeole dans les districts de santé frontaliers de l’Est a été bouclée le 23 mars. C’est au total 20 705 enfants réfugiés centrafricains, âgés entre neuf mois et quinze ans qui ont été gratuitement vaccinés contre cette épidémie, qui s’est déclarée dans cette zone courant mars 2014. A côté des enfants réfugiés, 63 132 enfants camerounais, vivant dans les villages et villes frontalières ont aussi reçu gratuitement le vaccin anti-rougeole.

Cette campagne de vaccination conduite sur le terrain par la délégation régionale de la Santé de l’Est, était lancée le 19 mars. Elle ciblait les enfants des localités frontalières avec la Centrafrique: Garoua-Boulai, Guiwa-Yangamo, Gado-Bazéré, Ngoura, Bétaré-Oya, Ketté, Ouli, Tokotoyo, Ondiki, Ndélélé, Kentzou, Batouri, Lolo, Bongoua, Gari-Gombo, Yokadouma et Moloundou. Les équipes ont atteint 70% d’objectifs au bout du compte. L’enjeu du départ était d’inoculer l’anti-rougeole à 29 669 enfants des réfugiés, soit 99,6% de possibilité. On tablait sur 38 000 enfants non réfugiés pour 95% de résultats à atteindre.

La riposte contre la rougeole a été engagée à la suite de treize cas de maladie notifiés dans les zones frontalières: cinq cas parmi les réfugiés de Gaoura-Boulaï, trois à Moloundou et cinq à Bétaré-Oya. Le risque de propagation dans le reste des populations locales était réel. «Il fallait agir, explique la coordonnatrice de ladite campagne, Dr Natacha Siewé, qui se félicite de l’engouement observé sur le terrain lors de cette opération de vaccination». L’obstacle du terrain était lié à la différence à établir entre les réfugiés et les populations locales. Mais toute la cible a reçu la dose de vaccin requise.

camernews-vaccines

camernews-vaccines