Plus de 1.000 Migrants sauvés ce week-end

Plus de mille migrants à bord de bateaux de fortune ont été secourus au cours du week-end, lors de plusieurs opérations distinctes en Méditerranée, a-t-on appris dimanche soir auprès des gardes-côtes italiens.
Pour la seule journée de dimanche, cinq opérations de sauvetage, coordonnéees par le centre opérationnel des gardes-côtes à Rome, ont permis de sauver 671 personnes, dont 48 mineurs et 108 femmes.

Canots pneumatiques

Pour quatre d’entre elles, les migrants se trouvaient dans des canots pneumatiques surchargés, distants de quelques milles les uns des autres, et menaçant de sombrer. Quant au dernier sauvetage, il concernait un bateau près de chavirer, à 137 milles à l’est du cap Passero (sud-est de la Sicile).

Dispositif européen

Un navire croate, le « SB72 Mohorovicic », impliqué dans le dispositif européen Triton pour aider l’Italie à contrôler ses frontières maritimes et secourir les migrants, a été immédiatement détourné de sa route et dirigé vers la zone où se trouvait le bateau en difficulté, ont affirmé les gardes-côtes.

Débarquement

Le navire « Diciotti » à bord duquel se trouvent plus de 400 migrants se dirigeait dimanche soir vers le port sicilien de Pozzallo, où son arrivée est prévue lundi matin, tandis que le bâtiment croate était en route pour Augusta (Sicile).

Libye

Dans la journée de samedi, plus de 400 migrants avaient été secourus lors de diverses opérations, notamment au large des côtes libyennes, auxquelles a notamment participé l’un des navires affrétés par Médecins sans Frontières (MSF), le « Bourbon Argos », ont précisé les gardes-côtes.

224.000 cette année

Selon un dernier bilan du Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), publié jeudi mais ne tenant pas encore compte du naufrage de mercredi au large de la Libye, quelque 224.000 migrants sont arrivés en Europe par la Méditerranée depuis janvier — 98.000 en Italie et 124.000 en Grèce — et plus de 2.100 autres ont trouvé la mort en tentant la traversée.