Plan d’urgence triennal: le volet santé s’accélère

Le Minsanté, André Mama Fouda, a instruit hier l’entreprise marocaine chargée de construire l’hôpital de référence de Bertoua de livrer l’ouvrage dans 18 mois.

Bertoua aura son hôpital de référence d’ici 18 mois. Annonce faite hier par André Mama Fouda, ministre de la Santé publique. Un centre hospitalier régional de référence qui entre dans la deuxième catégorie de la nomenclature des structures de santé au Cameroun. Et qui est partie intégrante du volet santé du Plan d’urgence triennal (PLANUT) décidé par le chef de l’Etat, le président Paul Biya.
D’ici décembre 2018, c’est une infrastructure ultra moderne qui va s’ériger au quartier Gbego (près du camp Sic de Bertoua). Avec une capacité de 106 lits, construit sur une emprise de 13 000 m2, le Centre hospitalier régional de référence de Bertoua (CHRB) va coûter près de neuf milliards de F. « Même si toutes les pathologies seront traitées dans cette formation hospitalière, l’accent sera mis sur les maladies endocriniennes et les problèmes d’oto-rhino-laryngologie (ORL), c’est-à-dire dans le diagnostic et le traitement des maladies du nez, de la gorge et des oreilles et des structures annexes de la tête et du cou », précise André Mama Fouda, à la salle de conférence de la Cnps Bertoua, durant l’échange avec un échantillon représentatif des autorités et personnalités de la région de l’Est.
Toutes les garanties sont par ailleurs données aux populations de l’Est que le chantier ira à son terme. « Les 150 milliards de F du volet santé du PLANUT sont déjà entièrement mobilisés. Il ne revient qu’à l’entreprise marocaine, adjudicataire du marché, Alliances Construction Cameroun, de les utiliser et de livrer le chantier suivant les normes rigoureuses qui sont prescrites », ajoute le Minsanté. Les problèmes de livraison de gravier, disponibilité de la main d’œuvre qualifiée sont en passe de trouver une solution définitive. Mais au fond, les difficultés rencontrées dans les chantiers similaires d’Ebolowa et de Bafoussam servent d’acquis en expérience pour que les travaux de Bertoua se fassent sans écueils majeurs.
A signaler tout de même que c’est sous une forte pluie que s’est déroulée la cérémonie officielle de lancement des travaux de construction de ce centre hospitalier. Au point où la visite du site s’est réduite à une séance de travail dans les bureaux aménagés par l’entreprise marocaine à Gbego. Le Minsanté a souhaité que la saison des pluies ne constitue pas un obstacle et à instruit l’entreprise de prendre des dispositions adéquates pour tenir les délais.