camernews-gaz-domestique

Pénurie: Les distributeurs accusés d’être à l’origine de la rareté du gaz domestique

Pénurie: Les distributeurs accusés d’être à l’origine de la rareté du gaz domestique

Selon des responsables de la Société camerounaise des dépôts pétroliers, ils prépareraient la spéculation en fin d’année.

Une énième pénurie de gaz domestique a été observée il y a quelques jours dans les villes de Yaoundé et Douala. Une pénurie de trop qui a suscité le courroux des populations et l’incompréhension à la  Société camerounaise des dépôts pétroliers (SCDP).

A en croire Maloum Bra, le chef d’agence de la SCDP à Yaoundé, «il s’agit d’une grosse supercherie». Le chef d’agence de la SCDP qui a accordé une interview au quotidien Cameroon tribune et  dont des extraits de l’interview  sont rapportés  dans les colonnes du quotidienEmergence édition du vendredi 09 octobre 2015, explique : «Nous sommes interpellés sans cesse par le ministère du Commerce pour ce problème qui ne s’explique. Si oui, il y a une spéculation qui se met en place, comme c’est malheureusement le cas à l’approche de la fin d’année».

D’après lui, «nous desservons tous les huit marqueteurs du secteur de gaz domestique. Chaque jour, ils viennent en prendre. Ou vont les bouteilles ? C’est la véritable question à poser. A elle seule, la SCTM a pris 19 tonnes de gaz lundi (05 octobre 2015). C’est pratiquement 2000 bouteilles.  En plus de cela, SCTM a un autre centre emplisseur à Douala, qui charge également 2000 bouteilles tous les jours à acheminer sur Yaoundé. Ça fait un stock quotidien de 4 000  bouteilles pour ce seul marqueteur».

Le chef d’agence poursuit en précisant que, «les autres viennent également tous les jours et sont servis suivant leurs demandes exactes, pas une seule bouteille en moins. 8000 bouteilles sortent par jour pour la ville de yaoundé et nous sommes capables de produire plus, surtout qu’il y a un surplus de butane au niveau de Douala. Qu’on nous parle de pénurie, c’est à ne rien comprendre».

D’après le journal «aussi bien à la SCDP qu’au sein de la population, l’on soupçonne les distributeurs, principalement le leader du marché local du gaz domestique qu’est la SCTM, de préparer la sempiternelle pénurie de fin d’année avec la complicité des revendeurs, pour pouvoir céder le produit à prix d’or».

 

camernews-gaz-domestique

camernews-gaz-domestique