Paul Biya recommande inventivité, créativité, et «esprit d’équipe» aux membres du gouvernement

Dans une communication spéciale faite lors du conseil des ministres qui s’est tenu le jeudi 15 octobre 2015, le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, a invité son gouvernement à faire preuve d’inventivité et de créativité, face aux défis que traverse son pays.

La rencontre était la première depuis des mois, mais surtout depuis le réaménagement gouvernemental effectué le 02 octobre dernier

«J’avais dit, il n’y a pas si longtemps, que l’équipe gouvernementale devait se considérer comme un gouvernement de mission. Il fallait entendre qu’elle n’était pas là pour expédier les affaires courantes mais pour inventer, créer et réaliser. Je réitère aujourd’hui plus que jamais cette directive. Parce que c’est ce que le peuple camerounais attend, et parce que nous le lui devons », a-t-il déclaré

Pour le Président Biya, la lutte contre l’insécurité provoquée par le mouvement Boko Haram dans la partie septentrionale du pays et la baisse des cours des matières premières constituent aujourd’hui un frein au développement du Cameroun. En dépit de cela, il a annoncé que la sécurité constitue la principale priorité du gouvernement. «La seconde priorité du gouvernement sera de tout faire pour maintenir, voire augmenter le rythme de notre croissance. La baisse des cours du pétrole et l’effort budgétaire consenti pour notre défense vont évidemment compliquer notre tâche. Mais je suis persuadé que nous disposons de réserves de croissance», a fait savoir M. Biya

Il a ensuite enjoint ses ministres à surmonter un certain nombre de défis structurels, notamment le manque de coordination entre les départements ministériels, l’organisation du fonctionnement des ministères en impliquant davantage les secrétaires d’Etat et ministres délégués, la maturation des projets et la sous-consommation des crédits. «Vous devrez, de façon constante, être habités par ces principes qui constituent la force des grands commis de l’Etat et des bâtisseurs : discipline, esprit d’équipe, dévouement, loyauté, intégrité et patriotisme», a-t-il prescrit à ses ministres.

Mais avant sa communication spéciale, le chef de l’Etat avait ouvert le conseil des ministres par un hommage aux pèlerins camerounais morts (ils sont finalement 76, selon le président) dans une bousculade à La Mecque le 24 septembre 2015. Après avoir demandé une minute de silence pour ces compatriotes décédés, le Président Biya a signé ce 15 octobre un décret instituant une «journée de deuil national» le 16 octobre 2015, journée au cours de laquelle tous les drapeaux seront en berne dans le pays.