camernews-Biya-Paul-Signature

PAUL BIYA PROMULGUE UNE LOI CONTROVERSÉE CONTRE LE TERRORISME

PAUL BIYA PROMULGUE UNE LOI CONTROVERSÉE CONTRE LE TERRORISME

Cette loi prévoit en effet la peine de mort pour quiconque qui, devant le tribunal militaire, est reconnu coupable de tout acte ou menace susceptible de causer la mort, de mettre en danger l’intégrité physique, d’occasionner des dommages corporels ou matériels, des dommages de ressources naturelles, à l’environnement ou au patrimoine culturel.

Criminalisant aussi les manifestations de protestation contre l’autorité publique, le texte dispose par ailleurs que l’infraction d’apologie du terrorisme est passible d’une peine de 15 années minimum d’emprisonnement (20 ans au maximum) et/ou d’une amende de 25 à 50 millions de francs FCFA.

Pour plusieurs observateurs, en mettant sur pied une nouvelle législation qui fait doublon avec des dispositions déjà prévues par le Code pénal, le gouvernement voudrait en réalité se prémunir contre d’éventuelles contestations contre un pouvoir en proie à la contestation populaire.

 

camernews-Biya-Paul-Signature

camernews-Biya-Paul-Signature