camernews-paul-biya-a-la-jeunesse

Paul Biya parle aux jeunes – Le message du Chef de l’Etat à la jeunesse est attendu lundi à la veille de la fête du 11 février

Paul Biya parle aux jeunes – Le message du Chef de l’Etat à la jeunesse est attendu lundi à la veille de la fête du 11 février

Le traditionnel message du Chef de l’Etat à la jeunesse est attendu lundi à la veille de la fête du 11 février.

Les manifestations organisées à la faveur de la 48e édition de la fête de la Jeunesse gagnent en intensité. Ce week-end promet d’être électrique en milieu jeune.

Kermesses, soirées récréatives, rencontres sportives, dernières répétitions avant le jour –J. Tout y passe. La semaine s’achève comme elle a commencé avec de l’animation, mais aussi de la réflexion. Le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique, Bidoung Mkpatt, a donné le coup d’envoi des festivités. Le lancement en continu des manifestations à Maga, Wum et Ngoyla a permis aux jeunes de ces localités de se rendre compte qu’ils sont au cœur des priorités des pouvoirs publics. Partout, à toutes les étapes, on a préparé le terrain à la fête de mardi prochain. Mais il a surtout été question de sortir les jeunes de la précarité. C’est ainsi que le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique a procédé à la remise des appuis divers à des jeunes. D’autres membres du gouvernement ont répété ce geste pour montrer la voie à la jeune génération.

Une frange de la population qui, comme de tradition, aura encore, cette année, les attentions du chef de l’Etat. Le président de la République va, en effet, s’adresser à ses jeunes compatriotes ce lundi. Ce moment de communion entre le premier Camerounais et ses jeunes relancera certainement le débat dans l’opinion sur la place des jeunes, les problèmes qu’ils connaissent. Mais il sera davantage question pour les uns et les autres de s’interroger sur les grandes lignes du dernier message. Si Paul Biya, en bon observateur de la société camerounaise, n’ignore rien des frustrations et des déceptions des jeunes, il a cependant tracé la voie à suivre dans son dernier message à la jeunesse. Aux jeunes scolarisés, il a eu ces mots: «les perspectives devraient dans les toutes prochaines années devenir plus favorables. Le progrès de notre économie, stimulée par la mise en œuvre de nos grands projets et de notre révolution agricole, se traduiront immanquablement par de nouvelles opportunités d’emploi».

Depuis lors, le gouvernement multiplie les actions pour apporter une réponse à cette cruciale question. Mais personne n’a oublié que l’an dernier, le chef de l’Etat a regretté les débordements de la jeunesse dans le couloir peu valorisant de l’incivisme. Lundi prochain, on verra bien si le comportement des uns et des autres aura séduit le premier Camerounais. Un Paul Biya qui veut une jeunesse au cœur de la promotion du patriotisme et de l’intégration nationale. De là à voir un lien entre cette option du Chef de l’Etat et le thème retenu cette année pour la fête de la Jeunesse: «Jeunesse, patriotisme et promotion de l’intégration nationale», il n’y a qu’un pas qu’on puisse franchir.

camernews-paul-biya-a-la-jeunesse

camernews-paul-biya-a-la-jeunesse