camernews - biya

Paul Biya : Déserteur en chef

Paul Biya : Déserteur en chef

Peut-être a-t-il réagi au mouvement d’humeur des forces de défense camerounaises engagées au sein des troupes de la Minusca, en enjoignant ses collaborateurs depuis son «court séjour privé» en Europe de régler les primes des bidasses, mais la réaction du Chef suprême des armées est tombée à contretemps.

Tant, il y a plusieurs mois maintenant que les prémisses d’une pareille situation poignaient à l’horizon, et les plaintes des militaires camerounais en mission en République Centrafricaine continuaient à tomber dans les oreilles des sourds, et donc du Chef de l’Etat Paul Biya. Il a fallu que le rubicond soit franchi pour que le Président de la République sorte de son silence.

«Le chef de l’Etat, chef des armées, a ordonné des mesures appropriées pour faire revenir la situation à la normale», a déclaré le ministre de la communication hier au cours d’un point de presse à Yaoundé.

Issa Tchiroma Bakary se coltinait la responsabilité de vecteur des instructions de son patron à l’opinion, visant à rassurer les populations apeurées par cet état de siège depuis les premières heures de la matinée.

Au demeurant, Paul Biya incarne plutôt l’image d’un chef de guerre qui a toujours abandonné ses troupes au front car, depuis le déclenchement dans l’Extrême-nord de la guerre contre Boko haram, il n’a jamais daigné effectuer une descente sur le terrain pour encourager ses soldats et rasséréner les populations victimes des atrocités de la secte nigériane.

 

camernews - biya

camernews – biya