camernews-messanga-nyamding

Pascal C. Messanga Nyamnding: «Ma carte de militant du RDPC vaut plus que vos diplômes»

Pascal C. Messanga Nyamnding: «Ma carte de militant du RDPC vaut plus que vos diplômes»

Propos de l’éminent universitaire adressés à des contradicteurs au cours d’un débat télévisé dimanche 29 Mars 2015.

Quand l’universitaire Pascal Charlemagne Messanga Nyamnding se met en tête de défendre, vanter ou glorifier le parti de son cœur, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), il n’y va pas de main morte. Invité à l’émission Canal Presse de Canal 2 international le dimanche 29 mars 2015 en mi-journée, l’enseignant de l’Institut des relations internationales du Cameroun (Iric) a apostrophé ses contradicteurs, le journaliste Emmanuel Gustave Samnick et le politiste Eric Mathias Owona Nguini en présentant sa carte de militant du Rdpc. Chacun en a pris pour son grade. «Cette carte kaki vaut plus que vos diplômes», a-t-il lâché, en colère, au moment de conclure une réaction-tirade en réponse à un avis d’Owona Nguini qui disait attendre encore l’alternance au sommet de l’Etat.

«Vous savez, en droit constitutionnel ce qu’on appelle l’alternance ! Il y a l’alternance institutionnelle ! Nous sommes passés d’un régime de parti unique à un régime de multipartisme. C’est de l’alternance ! Même si vous attendez autre chose !», a-t-il expliqué. Il était encore plus outré lorsqu’il a entendu dire qu’ il n’y a pas de vrais militants au sein du Rdpc. «Je suis choqué et scandalisé qu’on dise qu’il n’y a pas de militants. Comme par hasard, voilà ma carte du Parti et la vraie carte ! Il y a de faux militants ! C’est là où les uns et les autres se trompent parce que le Rdpc a effectivement confondu les intellectuels à des politiques. J’avais à peine 20 ans en 1987, j’avais déjà cette carte», a-t-il claironné. Pour Messanga Nyamding, la création du Rdpc était nécessaire parce qu’il fallait répondre aux attentes des Camerounais. Ce que, de son avis,  l’Unc ne faisait pas.

 

camernews-messanga-nyamding

camernews-messanga-nyamding