camernews-rene

Parlement: Des Ministres de la République s’expliquent sur la crise humanitaire et la mort sur les rails

Parlement: Des Ministres de la République s’expliquent sur la crise humanitaire et la mort sur les rails

René Emmanuel Sadi le Ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation et Edgar Alain Mebe Ngo’o le Ministre des Transports ont été interpellés sur ces sujets à l’Assemblée nationale et au Sénat.

Du fait des exactions de la secte Boko Haram dans la Région de l’Extrême-Nord du Cameroun et de la crise politique en République centrafricaine, le Cameroun traverse une crise humanitaire sans précédent. Le sujet préoccupe aussi bien dans les basses sphères que les hautes. Le 28 juin 2017 c’est au Sénat que René Emmanuel Sadi le Ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation (Minatd) a été convié à s’expliquer sur ce sujet. Le quotidien Le Jour édition du 3 juillet 2017 rapporte que le Minatd a laissé entendre qu’il est «difficile de prendre en charge les quelques 2,9 millions de personnes affectées au quotidien». Ces personnes doivent non seulement être soignées et nourries, mais elles doivent également bénéficier d’un encadrement scolaire, d’une prise en charge psychosociale, sans oublier qu’elles doivent être approvisionnées en eau potable. D’après le Minatd c’est 189 milliards de FCFA qu’il faut pour financer le plan de réponse humanitaire 2017 au Cameroun. Et mobiliser ces fonds n’est pas chose facile. Toutefois le Ministre se réjouit des initiatives à venir à l’instar du projet d’adduction d’eau de Mokolo à Minawoa financé par le Haut-commissariat des réfugiés et l’Etat du Cameroun.

Edgar Alain Mebe Ngo’o le Ministre des Transports (Mintransport) pour sa part a été appelé à s’expliquer au sujet des accidents sur la voie ferrée. Le 30 juin 2017 c’est à l’Assemblée nationale qu’il a dû répondre aux questions formulées par le Député Jean Jacques Zam et l’Honorable Zognou qui s’est appesanti sur la gestion du transport urbain de masse, le relookage des taxis de ville et les turpides de Camair-co. Répondant aux préoccupations suscitées, le journal rapporte que le Mintransport «est revenu sur les faits de l’accident survenu au lieudit Elig-Edzoa le 8 mars 2017, où un train a tué des personnes sur les rails». Le Ministre dit que des mesures ont été prises par le Gouvernement. On peut citer l’adoption du programme spécifique dit 602 au sein du Ministère des Transports, la sécurisation des passages à niveaux s’agissant du transport ferroviaire.

Pour ce qui est de Camair-co Edgar Alain Mebe Ngo’o indique que la compagnie fait des vols régionaux qui ont permis plus d’un milliard de recettes à ce jour. Et pour ce qui est du transport urbain de masse, il dit que de nombreux partenariats sont en vue. Toutefois on peut déjà citer celui avec la société Stecy qui été conclu.

camernews-rene

camernews-rene