Parlement: contrat rempli pour les membres

Les travaux ont permis aux membres des deux chambres de renouveler leurs bureaux respectifs. Ils ont également examiné et adopté des projets de loi

 

Mardi dernier, les membres des chambres du parlement camerounais ont mis un terme à trente jours de travaux. La session ouverte le 13 mars dernier a ainsi permis aux sénateurs et aux députés de se consacrer aux missions constitutionnelles qui leur sont dévolues : légiférer. Ainsi donc, au bout de ces trente jours de travaux, ce sont six projets de loi qui ont été adoptés et qui, pour l’heure, n’attendent plus que leur promulgation par le président de la République. Il s’agit pour l’essentiel de conventions initiées par les Nations unies, et dont l’objectif est la prise en compte des intérêts de tous les Etats, et surtout permettre aux pays en développement d’accéder à une juste part dans les échanges commerciaux dans le monde. A cela, il faut ajouter des textes qui viennent faciliter les mouvements de personnes entre le Cameroun et certains de ses partenaires étrangers. C’est le cas du projet de loi autorisant le président de la République à ratifier l’accord entre le gouvernement de la République du Cameroun et le gouvernement de la République populaire de Chine relatif à la suppression réciproque de l’obligation de visa pour les détenteurs de passeports diplomatiques ou de service, signé le 7 juillet 2016 à Yaoundé.
Les parlementaires ont également pu se consacrer à l’une des missions qui leur est reconnue : le contrôle de l’action gouvernementale. Au Sénat comme à l’Assemblée nationale, deux séances de questions orales ont permis au gouvernement d’apporter des clarifications sur la gestion de certains pans de la vie nationale : l’univers carcéral, la réforme de l’état civil, l’épineuse question du manque d’enseignants dans certaines zones du pays, la protection de l’environnement autour des infrastructures sportives… De même que certains points de la vie de la nation ont été évoqués, à l’instar de l’avenir de la compagnie de transport aérien Camair-Co qui a été présenté au Sénat par le ministre des Transports. L’on peut remarquer que la session qui vient de s’achever se tenait dans un environnement social plus serein, à la différence des travaux de novembre dernier qui se déroulaient au plus fort de la crise sociale dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Pour cela, les parlementaires ont tenu à saluer le rôle joué par le président de la République pour un retour à la sérénité, avec notamment une batterie de mesures annoncée, tant en ce qui concerne les préoccupations des avocats que celles des enseignants de ces deux régions. Bien plus, cette session se tenait au lendemain de la brillante prestation des Lions indomptables du Cameroun à la 31e édition de la CAN-Gabon 2017 qui s’est achevée par le triomphe de notre équipe nationale. Ce qui n’a pas empêché les parlementaires de saluer ce qui s’apparente fort bien à une renaissance du football camerounais, après 15 ans de disette à ce niveau.