Ouverture du sommet de la CEEAC à N’Djamena

La capitale tchadienne abrite dès ce lundi, 25 mai, les travaux de la 16ème session ordinaire des chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale

 

N’Djamena, la capitale tchadienne, abrite ce lundi, 25 mai, l’ouverture des travaux de la 16ème session ordinaire des chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC).

Ce sommet est organisé un peu plus de trois mois après la session extraordinaire de la conférence des chefs d’Etat du Conseil de paix et de sécurité de l’Afrique centrale (Copax) de la CEEAC, tenue à Yaoundé le 16 février dernier. Lors de cette session extraordinaire consacrée à la lutte contre le groupe terroriste Boko Haram, il avait été convenu de la mise sur pied d’un fonds d’urgence de 50 milliards de F CFA afin de soutenir les pays impliqués dans la guerre contre la secte d’essence nigériane

La rencontre de N’Djamena permettra de nouveau aux dirigeants de la sous-région d’aborder les défis sécuritaires (crise en République centrafricaine; insurrection au nord-est du Nigéria avec Boko Haram, entre autres). Idriss Déby Itno, le président tchadien, devrait également passer la main à la tête de la présidence de la CEEAC. Prennent part à cette 16ème session ordinaire, les chefs d’Etat et de gouvernement et les délégations.

La première à fouler le sol tchadien pour la circonstance, dimanche 24 mai, a été la présidente de la transition en Centrafrique, Cathérine Samba Panza. Le couple Présidentiel équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo et Constancia Mangue Nsue Okomo de Obiang, est également arrivé hier.

Le Chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, est représenté à ces assises par son Premier ministre, Philémon Yang. Il a été accueilli à sa descente d’avion par le Premier ministre tchadien Kalzeubé Payimi Deubet.

Le Sao-Tome, le Burundi, le Rwanda et la RDC sont représentés par leurs ministres des Affaires étrangères respectifs.

L’Angola est représenté par son Ambassadeur accrédité au Tchad.

Les présidents congolais Denis Sassou Nguesso et gabonais Ali Bongo Ondimba sont attendus ce lundi 25 mai dans la matinée, avant l’ouverture officielle des travaux.

La CEEAC compte dix pays: Angola, Burundi, Cameroun, République centrafricaine, République du Congo, République démocratique du Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, Tchad, Sao Tomé-et-Principe.